Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina: quand les terroristes "frappent", Rock Marc double ses efforts sécuritaires

Image illustrative

La lutte contre le terrorisme s'accentue,il faut trouver des moyens pour stopper ce mal qui constitue un "cancer de cœur" pour le pays des hommes intègres. Le président Rock Marc Kaboré ne somnole ni ne dort point, tant la sécurité de ses citoyens le préoccupe. Face à cette situation d'urgence, il multiplie les stratégies de lutte et de résistance. Ainsi, pour réussir ce pari, il a tissé des coopérations internationales militaires. À cet effet, l'un de ses coopérateurs,les États-Unis d'Amérique,par le biais de son ambassade au Burkina Faso, avait offert du matériel sécuritaire le 29 juillet dernier. Un don dont la valeur était estimée à plus de 9 milliards de francs CFA. 

Alors pour équilibrer les choses, un recrutement militaire de 151 personnes avait été fait au sein de la gendarmerie nationale pour suivre une formation de "triple puissance". Selon Burkina 24 qui nous informe ce vendredi 27 Août 2021, " 151 nouveaux éléments du GARSI 2(Groupement d'action rapide de surveillance et d'intervention du Sahel) sont prêts à servir à Lolonioro et à renforcer le détachement militaire de Toeni... ils ont reçu leurs diplômes de fin de formation.." ces vaillants hommes ont, sous les pluies diluviennes été formés pendant deux mois et une semaine en intervention spéciale et professionnelle. Ils ont également bénéficié d'une formation physique,morale et en droit de l'Homme.

Ces soldats ont été formés dans le but de sécuriser les différentes frontières qui sont dites sensibles. Une très bonne stratégie qui qui pourrait permettre au Burkinabés d'avoir la situation sécuritaire sous contrôle.


N'oubliez pas de vous abonner, "Sourced'eauvive" travaille sans relâche dans le but de vous fournir les informations fraîches et réelles de l'actualité nationale et internationale.

Content created and supplied by: Sourced'eauvive (via Opera News )

burkina faso rock marc double rock marc kaboré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires