Sign in
Download Opera News App

 

 

Le cercle des anti-nouveau parti s'agrandit : Simone et Laurent Gbagbo n'ont plus la même vision

Le président Laurent Gbagbo doit faire face à un nouveau défi, celui de renaître après son départ du Front Populaire Ivoirien qu'il a créé.

Il mettra bientôt sur pied sa nouvelle formation politique. Si l'homme a réussi par sa puissance politique à recueillir le soutien de nombreuses références du FPI, il faut reconnaître qu'il a aussi perdu de précieux partisans.

Au nombre des alliés suspetibles de ne pas rejoindre le navire du nouveau parti, figure en bonne place Charles Blé Goudé. Si '' Gbapê, le crabe aux mille trous '' dit n'avoir jamais appartenu au FPI, il est indéniable qu'il a été d'un soutien exceptionnel à Laurent Gbagbo. Au plus fort de la crise post-électorale, c'est lui qui galvanisait les forces patriotiques à se tenir debout derrière le Woody de Mama. Aujourd'hui, son souci est de rentrer en Côte d'Ivoire pour redynamiser son parti, le Cojep.

Hormis Blé Goudé, l'ancienne première dame Simone Gbagbo ne semble plus avoir la même vision politique que son mari. Hier, elle était à l'assemblée générale constitutive du Mouvement des Générations Capables dont elle est la marraine. Les propos qu'elle y a tenus traduisent clairement sa nouvelle orientation politique.

" Le mot vision est un mot qu'on utilise beaucoup ces temps-ci. Mais que signifie la vision? La vision, c'est le rêve de voir se réaliser comment nous voulons voir notre pays. C'est cela la vision. Et vous, Mouvement des Générations Capables, votre vision ce n'est pas Simone Ehivet, votre vision ça ne doit pas être Simone Ehivet. Votre vision ne doit pas être un individu. Je réaffirme ici que notre vision, c'est une Côte d’Ivoire forte, une côte d’Ivoire souveraine, une Côte d’Ivoire réconciliée, une Côte d’Ivoire moderne et prospère. C'est cela la vision. La vision ce n'est pas un homme. La vision ce n'est pas un individu '', a dit Simone Gbagbo le samedi 25 Septembre au palais des sports de Treichville.

À ses côtés, il y avait le ministre Émile Guiriéoulou et Boga Sako Gervais, récemment rentrés d'exil. Maître Boga Sako Gervais a d'ailleurs été clair quant à sa nouvelle marche politique. Selon lui, tous les espoirs placés en Laurent Gbagbo pour la réconciliation nationale et l'unité de l'opposition '' se sont effrités '' et qu'il fallait changer de cap. C'est dire que le cercle des anciens '' Gbagboïstes '' pas favorables au nouveau parti s'agrandit.

Dan Singault de Blagouin

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

fpi laurent gbagbo simone ehivet simone gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires