Sign in
Download Opera News App

 

 

De retour de Bruxelle, Dr Assoa Adou :"Voici l'ambition de Gbagbo dès son retour"

Dr Assoa Adou, secrétaire général du FPI Gbagbo


Après sa rencontre avec Laurent Gbagbo à Bruxelles Dr Assoa Adou est rentré à Abidjan jeudi 8 avril. Avant son retour il a accordée une interview à Vox-Africa. A cette occasion il confirmé l'attente de l'ex-président de la CPI et dit l'ambition de celui-ci dès son retour. " Laurent Gbagbo fixera la date de son retour quand la CPI lui dira que les conditions sont réunies pour son retour", a déclaré le Secrétaire général du FPI. Pour lui, c'est en connaissance de cause que la chambre d'appel a demandé au greffe de prendre les disposition pour un retour sécurisé de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Le secrétaire général du parti de Gbagbo a démenti les allégations selon lesquelles l'ex-Président négocie secrètement avec le pouvoir. Il a rappelé que les négociations qui ont eu lieu avec le pouvoir, étaient officielles et l'interlocuteur n'était autre que feu le Premier ministre Hamed Bakayoko. Aujourd'hui, le FPI attend que le nouveau Premier ministre prenne le relai.

Dr Assoa Adou a été invité par la chaîne panafricaine à se prononcer sur l'avenir proche de son patron. " L'avenir proche de Laurent Gbagbo, c'est qu'il vient pour participer à la réconciliation des Ivoiriens. Voici son ambition dès son retour, une ambition très grande pour que les Ivoiriens vivent en paix, aient du travail et que ce soit le mérite qui guide les nominations et l'obtention de tout emploi. Car le rattrapage ethnique est le plus grand poison inoculé dans la société ivoirienne", a souligné Assoa Adou. 

Au sujet de l'alliance PDCI-FPI, il a rapporté une instruction récente de Laurent Gbagbo: Il faut maintenir cet accord, il faut le renforcez, il faut y associer d'autres partis politiques pour ensemble tracer les sillons de la nouvelles Côte d'Ivoire.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

adou cpi fpi gbagbo laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires