Sign in
Download Opera News App

 

 

Centrafrique, Mali, Nigeria... : la Russie gagne du terrain en Afrique au grand dam de la France

C'est bien loin les temps où Moscou se tenait quelque peu en retrait dans les relations avec les pays africains.

Depuis quelques temps, elle s'invite dans cette partie du monde en nouant des partenariats qui, pour l'instant sont majoritairement tournés vers le secteur de la défense. Comme il fallait s'y attendre, cela n'est pas fait pour plaire à la France, ancienne puissance colonisatrice de plusieurs états africains.

Tenez, la Russie est déjà impliquée dans la crise centrafricaine où elle combat aux côtés des forces de Bangui contre les nombreux groupes armés qui menacent la stabilité du pays. Malgré les réticences de l'ONU et de certains pays occidentaux, le président centrafricain Faustin Touadera ne semble pas prêt de se séparer de ses alliés russes.

Le Mali aussi est progressivement en train de s'attacher les services des forces russes dans la lutte contre les terroristes. Le premier ministre malien Choguel Maïga estime que son pays a été abandonné en plein vol par Paris dans ce combat. Malgré la colère du président français, les autorités maliennes ont acheté 4 hélicoptères de type MI-24 de fabrication russe. Lentement, le pays de Vladimir Poutine se pose comme un nouveau partenaire de choix des autorités de Bamako.

Le Nigeria n'est pas en reste dans ce vent de '' russiatisation '' africaine. La Russie et le Nigeria ont récemment signé un nouvel accord de coopération militaire. L'accord couvre essentiellement les secteurs de la vente d'armes et d'équipements militaires ainsi que la formation des troupes, nous apprend le communiqué de l'ambassade du Nigeria en Russie.

Ces collaborations incluent généralement une prestation de service après-vente, la formation du personnel et l'assistance technique. On peut dire qu'il faut désormais compter avec Moscou dans la coopération internationale des pays africains. Les anciennes puissances occidentales qui y regnaient en maîtres devront rester vigilantes pour ne pas perdre leur poids économique et politique. Pour l'instant, les menaces de certains pays comme la France ne suffisent pas à freiner l'avancée russe.

Dan Singault de Blagouin

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

france mali moscou nigeria russie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires