Sign in
Download Opera News App

 

 

Opposé à Ouattara, Soro avoue : « Les plus bavards ne sont pas forcément les plus résistants »

Fini le temps du long bras de fer avec le pouvoir d’Abidjan ? En tout cas Guillaume Soro a décidé d'amorcer un nouveau virage avec son mouvement, le GPS.

Le leader de Générations et Peuples Solidaires, Guillaume Soro semble avoir tiré des conséquences de l’épisode rude de confrontation avec son ancien allié Alassane Ouattara. « La rude confrontation avec le régime nous a permis de mesurer à quel point les uns et les autres étaient déterminés. Nous avons pu remarquer que les plus bavards ne sont pas forcément les plus résistants », a affirmé l’ancien Président de l’Assemblée Nationale.

Le disant, le natif de Ferkessédougou ne caresse pas ses partisans dans le sens du poils. Pour lui, certains s’attendaient aux fruits de la lutte, plutôt que prévu, et sans affronter les « embûches du « combat et le chemin politique ». Guillaume Soro trouve même que certains de ses collaborateurs lorgnaient déjà sur des responsabilités dans un pouvoir d’État et étaient moins parés à se montrer résistants. « Chacun a vérifié son seuil de résistance. Une poignée a fait preuve de courage exceptionnel », note-t-il.

Au vu de cette maigre moisson, l'ancien député de Ferkessédougou a décidé de rompre avec la confrontation directe et d'aller à la paix. « J’ai décidé à l’issue de la réunion d’hier d’engager plus en avant nos militants et adhérents dans la voie de la paix et de la victoire. Des instructions seront données à tous », a décidé Guillaume Soro.

Pour le rappel, dans le contexte de la contestation de la candidature d'Alassane Ouattara, Guillaume Soro avait été particulièrement dur avec son ancien allié. Le leader de GPS avait même assuré que l'élection du 31 octobre 2020 n'aurait pas lieu.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

alassane ouattara guillaume soro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires