Sign in
Download Opera News App

 

 

Quand l’Afrique dominait le monde... Jamais les Européens ne vous parleront de ça

Dans l’antiquité, il existait en Afrique du Nord, dans le territoire de l’actuel Tunisie, un royaume puissant appelé « le royaume de Carthage ». Créer au alentour de 814 av JC, ce royaume était avec l’empire romain les plus dominants de l’époque. Carthage avait le contrôle de la mer Méditerranée et contrôlait le commerce. Ainsi, elle avait sa propre monnaie nommé « shekel carthaginois » avec laquelle elle commençait avec d’autre territoires tels que la Grèce, l’Empire romain et d’autre territoire de l’Europe et de l’Asie.

Grande puissance militaire, économique et culturelle de l’antiquité, Carthage avait des envie de grandeur et mena des conflits pour étendre leur influence à d’autre territoires. Ainsi, Hannibal de Gascon, un général de son armée, s’installe en Sicile en Italie en 409 av JC où il remporte plusieurs bataille et entame plusieurs autres expéditions. Malheureusement, il mourut en 405 av JC suite à l’épidémie de perse en Europe, mais l’armée de Carthage reste bien implantée sur l’île d’Italie, au sud.

En 310 av JC, Hamilcar, le successeur de Hannibal mène de nombreux batailles et contrôle la quasi-totalités de la Sicile devant Siracuse. Toutes ces conflits remportés et l’avancée considérable de l’armée carthaginoise sur l’île d’Italie commence sérieusement à inquiéter l’empire romain, bien qu’elle avait avec Carthage de bon rapport. De ce fait, l’empire Romain manœuvre pour entrer en conflits avec l’Empire de Carthage. Ce conflit entre Carthage et Rome est appelé « guerre punique ». Elle se déroula en trois (3) épisode, et il faut dire qu’elle fut l’un des conflits les plus difficiles menés par l’empire romain.

Le premier conflit eu lieu de 264 à 241 av JC aboutissant pour Carthage à la perte de la Sicile et au paiement d'un lourd tribut. Cette première défaite engendre de graves conséquences sociales avec l'épisode de la guerre des mercenaires, entre 240 et 237 av JC la ville étant finalement sauvée par Hannibal Barca. Rome profite de ces difficultés internes pour alourdir les conditions de la paix.

Après cette étape, l'impérialisme de Carthage s'oriente vers la péninsule ibérique  et se heurte aux alliés de Rome, rendant le second conflit inéluctable (219- 201 av JC) après le siège de Sagonte . Lors de l'aventure italienne, Hannibal Barca se montre capable de victoires éclatantes mais dans l'incapacité de les exploiter pour pousser son avantage et mettre à genoux une Rome pourtant vacillante. Après 205 av JC la guerre ne se déroule plus que sur le sol africain, l'année 202 av JC marquant la victoire finale de Scipion l’Africain un général romain à Zama en terre Carthaginoise. Ainsi, Carthage fut contraint à payer à Rome de lourd tribut de guerre. Cette situation difficile ne pouvant continuer, Carthage bien qu’affaiblies se soulève contre Rome, d’où la troisième et dernière guerre.

face au relèvement de la cité et à la fin du paiement du tribut, Rome impose aux Carthaginois d'abandonner la ville et de se retirer dans l'arrière-pays et, partant, de renoncer à leur identité maritime. À ce propos, Veleuis a écrit que « Rome, déjà maîtresse du monde, ne se sentait pas en sûreté tant que subsisterait le nom de Carthage ». Le refus logique qui suit cette intransigeance entraîne le troisième et dernier conflit. Celui-ci, marqué par le siege de Carthage qui dure trois années. À son terme, même si du sel n'a pas été répandu sur le sol ainsi que l'historiographie de la fin du xixe et du début du xxe siècle relate la destruction de la ville qui fut cette fois totale et une malédictions fut jetée sur son site, lequel est déclaré sacer. Carthage n'existe plus comme entité politique, mais longtemps perdurent des aspects de sa civilisation, essaimés en Méditerranée : éléments religieux, artistiques et linguistiques, voire institutionnels en Afrique du Nord.

merci

Content created and supplied by: Lekingsassuke2 (via Opera News )

afrique du nord tunisie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires