Sign in
Download Opera News App

 

 

Que se passe t-il à la Mairie de Bouaké ? Des agents municipaux sur la nationale A3

Comme l'a constaté le corespondent de l'organe de presse KOACI, sur le terrain il ya des remous en l'air à la mairie de Bouaké

De quoi s'agit-il au juste ? Des agents municipaux de la ville de Bouaké sont mécontents. C'est l'image qui est donnée de voir dans la matinée de ce vendredi 16 avril 2021, sur la nationale A3 entre la direction régionale des impôts et la mairie de Bouaké ex ONUCI

Arborant des rubans et tee-shirts de couleur rouge, des centaines d'agents municipaux dressés sur la voie, ont obstrué la fluidité du transport. Selon Bamba Dramane, chef de service recouvrement à la mairie de Bouaké, « ce matin tous les agents de la mairie, suite à une assemblée générale qui c'est tenue hier, avons décidé de se retrouver dans la cour de la mairie ex ONUCI, pour montrer notre mécontentement. Voilà pourquoi vous constatez que tout le monde est vêtu de rouge. De manière simple et radicale, nous souhaitons le départ des différents directeurs à savoir le SG, le directeur administratif, le directeur financier, le DT et la socioculturelle de la mairie de Bouaké.

Depuis 07 ans, on constate que ceux qui sont envoyés par l'État ivoirien, au lieu d'arranger la mairie, c'est le contraire qui est constaté. La mairie est en train de s'engouffrer dans une situation qui est vraiment difficile à supporter. Aujourd'hui après leur gestion, on constate que le maire a décidé de faire un dégraissage d'une centaine de personne. Nous ne sommes pas d'accord car cette situation n'est pas de notre faute. Le maire souhaite nous rencontrer tout à l'heure mais nous, nous restons sur notre position.»

En attendant la suite des événements, la nationale A3 est aux mains des agents municipaux mécontents, ce qui provoque une grande perturbation depuis plusieurs heures de la fluidité du transport dans cette partie de Bouaké.

Un agent de la mairie, proche du maire, fait savoir que, « c'est pour le départ négocié de trois catégories de travailleurs à savoir les grands malades, les absents notoires et ceux qui sont très proches de la retraite. Voilà ceux qui sont concernés par le projet qui sera soumis au conseil municipal demain samedi 16 avril 2021.»

Pour l'heure, les alentours et l'enceinte de la mairie sont bouclés par un dispositif sécuritaire mis en place par les forces de police et gendarmerie. Le maire Djibo Nicolas actuellement en conciliabule avec certains responsables de syndicats, s'adressera dans les moments qui suivent à la presse.

Edmond kouassi ( EDDYDY)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

A3 Bouaké

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires