Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo se démarque de Blé Goudé et accuse Sarkozy d'être de ceux qui l'ont envoyé à la CPI

Laurent Gbagbo, le premier président du Parti des Peuples Africains, était ce mardi 19 Octobre, au micro de Marc Perelman sur France 24.

L'homme s'est exprimé sur l'actualité politique nationale et internationale. Réagissant par rapport au pardon demandé par Charles Blé Goudé aux victimes, il s'est totalement démarqué de cette démarche et a accusé Nicolas Sarkozy d'être de ceux qui l'ont envoyé à la Cour Pénale Internationale.

'' Moi je ne suis pas Charles Blé Goude. Je suis Laurent Gbagbo, ancien président de Côte d'Ivoire. Je ne parle pas comme Charles blé Goude. Les problèmes qui se posaient et qui se posent toujours sont des problèmes graves. Il faut les poser et les régler... Moi je ne suis pas là pour demander pardon '', a-t-il déclaré.

Laurent Gbagbo ne décolère pas non plus contre l'ancien président français Nicolas Sarkozy qu'il accuse de faire partie de ceux qui l'ont envoyé à la Cour Pénale Internationale et d'avoir bombardé sa maison. '' Il fait partie de ceux qui m'ont envoyé à La Haye. C'est Sarkozy qui a bombardé ma maison, Il a envoyé des chars '', a dit Gbagbo.

L'ancien président ivoirien reste fidèle à l'idée que son renversement est le fait de puissances étrangères qui se sont invitées dans un contentieux post-électoral national. Aujourd'hui, il dit avancer pour un nouveau combat. '' J'avance et je sais avancer '', a-t-il précisé.

Dan Singault de Blagouin

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires