Sign in
Download Opera News App

 

 

Dix ans après la mort de Kadhafi, son fils repart à la conquête du pouvoir en Lybie

Emprisonné quelques années après les soulèvements qui ont conduit à la mort de son père en 2011, Saïf al-Islam pourrait bientôt faire parler de lui sur la scène politique. Il n’est pas apparu en public de 2017 où il a été libéré. Mais ses proches et partisans travaillent pour lui. Voici ce qu’ils font.

Déjà à l'automne dernier, des sympathisants du régime de Mouammar Kadhafi ont participé aux élections municipales de 2020 et ont gagné plusieurs sièges. Ce qui faire dire à Ahmad Kadhaf al-Dam, cousin de l’ancien colonel libyen, que Saïf al-Islam aurait une très grande chance de remporter les élections générales de décembre. << S’il le souhaite, personne ne pourra l'en empêcher >>, c'est << son droit et aussi son devoir >>, a-t-il affirmé.

Mais le fils du Guide lybien ferait mieux de rester discret car des accusations émanant de ses proches, énoncent un plan d’assassinat du fils du maréchal, Saddam Khalifa Haftar contre lui. Les médias de l'ancien régime relaient en réalité ces accusations et livrent des détails sur une << tentative échouée d'assassinat >>. Il se dit même qu’un responsable de Zentan aurait été payé 30 millions de dollars pour éliminer Saïf al-Islam.

Mais le camp du maréchal Haftar réfute ces << allégations >> et accuse plutôt le camp Kadhafi de << quémander les sentiments du peuple libyen dans cette période sensible du processus politique >> . C’est donc une guerre silencieuse qui se déroule entre les deux camps car le fils du Maréchal Haftar aurait aussi des ambitions politiques.

Au sein de la population, il faut noter que les tribus du sud et de l'ouest libyen, qui soutiennent fortement Kadhafi père et fils, réagissent massivement en défendant Saïf al-Islam. Ils demandent d’ailleurs au pouvoir actuel une amnistie générale pour lui. Car pour une partie des Libyens, Saïf al-Islam est le seul vrai chef capable de réussir la réconciliation nationale.

Content created and supplied by: Angeyeo12 (via Opera News )

mouammar kadhafi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires