Sign in
Download Opera News App

 

 

Frontière ivoiro-malienne : un FACI battu par des trafiquants, son arme emportée

Les tractations sont en cours avec les autorités maliennes pour récupérer l'arme du soldat ivoirien.

Un militaire du Sous groupement tactique interames (SGTIA) de Kouto et détaché à Kanakono (département de Tengréla) a eu maille à partie avec des trafiquants maliens, ce mercredi 13 Octobre 2021 dans le village de Katogo, situé à 31 km de Kanakono et à 70 km de Tengréla, le chef-lieu de département.

Selon des informations dignes de foi recueillies sur place et à Kouto auprès de certains membres des FDS et habitants, le militaire ivoirien aurait réclamé des avantages pécuniaires aux trafiquants qu'ils ont refusé. En lieu et place, l'infortuné soldat a été battu par ces derniers, comme nous le relatent les mêmes sources.

Selon elles, ces trafiquants maliens ont aussi emporté son arme AK47 avec eux au Mali. Qu'ils ont par la suite remis au Sous-Préfet de Misseni, une localité malienne distante de 92 km de Tengréla.

Image d'illustration/ La zone est réputée être un nid de trafiquants de tout poil.

Depuis, les tractations sont en cours avec les autorités maliennes en vue de récupérer l'arme. 

Il est bon de préciser que le soldat ivoirien était isolé en poste à Katogo.

Le département de Tengréla est situé dans l'extrême Nord du pays. Il a la particularité d'être quasiment incrusté dans le Mali voisin. Plusieurs passages non officiels existent entre les deux pays donnant de nombreux soucis à nos différentes forces de sécurité. Des trafics de tous types ont lieu dans la zone dont des centaines d'orpailleurs clandestins.

Patrick Russel

Content created and supplied by: Patrick_Russel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires