Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso: malgré le coup d'Etat, un des piliers de l'économie tourne tranquillement

Les coups d'Etat sont légion dans la sous-région ouest africaine. Il y a deux jours, le Burkina Faso est venu rallonger la liste des pays dirigés par une junte militaire. Le colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a pris le pouvoir en écartant Roch Marc Christian Kaboré aux affaires depuis 2015. Les coups d'Etat ont parfois tendance à désorganiser les institutions publiques et même privées.

Mais au Burkina Faso, selon des informations portées par l'agence Ecofin via son site internet, le coup d’Etat annoncé au le 24 janvier 2022 n’a pas perturbé les opérations minières. C’est ce qu’il faut retenir des communiqués quasiment identiques, publiés entre lundi et mardi 25 janvier par les compagnies présentes dans le pays ouest-africain.

Pour le canadien Fortuna Silver Mines, les « activités se poursuivent normalement » à sa mine d’or Yaramoko. Même son de cloche à la mine d’or Sanbrado de l’australien West African Resources, ainsi que chez le géant aurifère Endeavour Mining.

Selon les données de l’ITIE, les mines représentent plus de 8 % des recettes de l’Etat burkinabé et contribuent à 12 % au PIB. De ce point de vue, la poursuite des activités minières participe au bon fonctionnement de l’économie. Une bonne nouvelle pourrait-on dire.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires