Sign in
Download Opera News App

 

 

Assemblée nationale / Que va décider Ouattara concernant "le tabouret" de Bictogo ?

Le Président Ouattara est attendu sur le cas Adama Bictogo.

Adama Bictogo a été confirmé député par le Conseil constitutionnel. Pourtant, sa candidature n’aurait pas dû être acceptée, au regard du Code électoral qui ne le lui permet pas. Que va décider le Président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, concernant son compagnon du RHDP ? Que va décider le Président Alassane Ouattara ?

 Peut-on parler de découverte du pot aux roses dans le cas de l’honorable Adama Bictogo ? Difficile d’y aller par l’affirmative, parce que cela voudrait dire que la Commission électorale indépendante (CEI), structure chargée de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire a vu, et a laissé faire. Sciemment. Serait-ce donc de la négligence ? Si oui, on pourrait ainsi dire que la CEI n’a pas fait son travail comme il se doit. Et, Adama Bictogo, dont la candidature ne devait pas prendre forme, a été candidat. Pis/mieux (c’est selon), il a été déclaré vainqueur à Agboville, par le Conseil constitutionnel, à l’issue du recours déposé par son adversaire, Fleur Aké M’Bo.

 Pourtant, la loi est claire. Il s’agit de l'Ordonnance n°2020-356 portant révision du Code électoral de 2020, en son article 91. Celui-ci stipule que ‘‘Sont également incompatibles avec le mandat de député, les fonctions de chef d'entreprise, de président de conseil d'administration, d'administrateur délégué, de directeur général, de directeur adjoint ou de gérant exercées dans: Les sociétés, entreprises, ou établissements jouissant sous forme de garantie d'intérêts, de subventions ou sous une forme équivalente, d'avantages assurés par l'Etat ou par une Collectivité publique, sauf dans le cas où ces avantages découlent de l'application automatique d'une législation générale ou d'une réglementation générale’’.

Pour le commun des mortels, plus besoin de démontrer que le ministre Adama Bictogo, PDG d’ADB-Holding, actionnaire de SNEDAI Groupe, est en deal avec l’Etat de Côte d’Ivoire. SNEDAI CI a un contrat de concession de service public pour la délivrance du passeport biométrique avec l'État de Côte d'Ivoire. Voilà qui est suffisant pour trancher le cas Adama à l’Assemblée nationale. Parce que, de par sa position, il est mal placé pour contrôler l’action de l’Exécutif avec qui il est en affaires. Or, l’Assemblée nationale a pour mission première de contrôler l’Exécutif.

L'honorable Adama Bictogo est frappé par la loi.

Autre élément légal défavorable à Adama Bictogo, c’est que sont également incompatibles avec le mandat de député, ceux qui assument des charges dans « …les sociétés ou entreprises dont l'activité consiste principalement en l'exécution de travaux, la prestation de fournitures ou de services pour le compte ou sous le contrôle de l'Etat, d'une Collectivité ou d'un Établissement public national ou d'un Etat étranger ».

Ça ne passe donc pas pour Adama Bictogo ! Alors, tous les regards sont dorénavant tournés vers la Présidence de l’Assemblée nationale. Et vers le Président Alassane Dramane Ouattara également. Que vont-ils prendre comme décision, concernant celui qui est aussi Directeur exécutif du RHDP, leur parti politique commun ? On attend de voir si la loi sera appliquée dans ce cas de figure.

Yob 

Content created and supplied by: RolandYobouet (via Opera News )

adama bictogo alassane ouattara amadou soumahoro rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires