Sign in
Download Opera News App

 

 

Dans le cadre du retour de Gbagbo : loin des piques, Benjamin Tehe recadre Issiaka Diaby

S'il y a une actualité qui alimente le quotidien des ivoiriens, c'est bel et bien celle du retour de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. Benjamin Tehe, cadre de LIDER attendu par-là (Liberté et Démocratie pour la République), s'est récemment prononcé sur cette en envoyant un message à Issiaka Diaby, le président du Collectif des Victimes de Côte d'Ivoire, farouchement opposé à l'arrivée de M.Laurent Gbagbo à Abidjan, l'ex-président ivoirien.

Dans l'élan des vifs débats autour du retour de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire, Benjamin Tehe refuse de demeurer silencieux face à ces débats controversés. Le délégué régional à l'implantation Allemagne-Autriche au sein de LIDER (Liberté et démocratie pour la République) a tenu à faire savoir au RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) "le 17 juin 2021 (date annoncée du retour de Laurent Gbagbo, NDLR) n’est pas jour d’élection générale en Côte d’Ivoire, donc ils doivent rester calme et montrer un peu de sérénité et de dignité politique".

En effet, le proche de Mamadou Koulibaly, loin d'être une pique, il appelle Issiaka Diaby au calme qu'il qualifie de "pseudo président des victimes", l'invitant à "garder son calme également.

« Le président Gbagbo n’est pas de passage en Côte d’Ivoire. Il revient avec son fils Blé pour y résider puisqu’ils n’ont pas de résidence ailleurs contrairement à son référent Ouattara. Avec un peu de chance, il pourrait obtenir une audience auprès du président Gbagbo pour échanger avec lui de la situation des seules victimes du RDR dont il semble être le défenseur », a souligné l'opposant ivoirien dans une interview accordée à son service de communication.



Par ailleurs, au cours de l'entretien, Benjamin Tehe a soutenu que le retour de Gbagbo fait suite à un acquittement de la CPI (Cour pénale internationale) et non à une amnistie. « C’est donc après une victoire judiciaire à la régulière contre l'État de Côte d’Ivoire et ses avocats sous l’autorité et la bénédiction de Ouattara, contre le procureur de la CPI" que le "Woody" de Mama regagne sa terre natale, a ajouté l'homme politique ivoirien. De même, il refuse qu'on laisse croire que le retour de Gbagbo est faveur comme veut le faire croire le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, le porte-parole du RHDP.

En définitive, à LIDER, surnommé "général" Benjamin Tehe conclut en disant ceci: « nous sommes pour le respect des principes de la république et de la liberté. »

Content created and supplied by: RamadanQuaresmaKoné (via Opera News )

benjamin tehe côte d'ivoire issiaka diaby laurent gbagbo mamadou koulibaly

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires