Sign in
Download Opera News App

 

 

Nabo Clément : "il n'y a pas plus gentil que moi à San Pedro"

Jdi3009212050

Le sénateur Bouéka Nabo Clément au siège de la chefferie Kroumen (photo : SB)

Nous l'avions déjà écrit, Bouéka Nabo Clément l'ancien député maire de San Pedro est revenu depuis peu chez lui dans la cité portuaire. Pilotant ce retour aux sources en mode réconciliation, il s'est rendu dans l'après midi du Mercredi 29 Septembre, à l'appatam de la fondation Gosso Nemlin Félix, siège de la chefferie Kroumen sis au quartier Séwéké, où il a rencontré la notabilité autochtones ainsi que les femmes et des jeunes. Objectif de cette rencontre, lever les incompréhensions et mettre fin aux "rumeurs infondées" qui selon lui visaient à ternir son image aux yeux de ses parents.

Poignée de mains avec le chef canton central de la région de San Pedro (photo :SB)

"Le chef canton a déjà parlé, il y a eu des incompréhensions que nous avons levées. Il n'y a pas d'autorité politique plus gentille que moi ici à San Pedro. J'ai implanté le RDR dans cette région, mais étant à la mairie, je gérais des ivoiriens, je fais la promotion de tous ceux qui peuvent nous permettre d'aller de l'avant sans oublier mon parti. Mais ma démarche n'était pas toujours bien perçue. Mais c'est comme ça que je suis" a expliqué l'ancien ministre des Eaux et Forêts à la presse après la rencontre de Séwéké. Il a terminé ses propos par un appel à réconciliation, à l'apaisement et au travail. "Jamais je ne dénigrerai, ni n'insulterai un adversaire politique pour un poste" a-t-il dit.

Ambiance de fête avec les femmes après avoir aplani tous les différents (photos : SB)

Mais avant lui, Koyé Gnépa Pascal, chef de canton central de la région et membre du directoire de la chambre des roi et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire, représentant la région de San Pedro a expliqué qu'il avait demandé à l'ancien maire de venir en personne à San Pedro afin qu'ils puissent "échanger et se saluer". "On a accepté son pardon" a-t-il déclaré à la presse. Puis de poursuivre :"c'est pour dire qu'à partir de ce jour, Nabo Clément et ses parents et les chefs que nous sommes avons scellé un lien comme par le passé. Désormais nous allons marcher avec lui en tant que notre fils". Cependant le chef a tenu à préciser que n'étant pas un homme politique, il se gardait de prendre parti dans les joutes électorales à venir.

SRANKPAWA BOUAKE Jdi3009212050

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

. nabo clément

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires