Sign in
Download Opera News App

 

 

Afghanistan : malgré l'avancée des Talibans, Joe Biden ne "regrette" pas le départ de ses soldats

On peut maintenant dire sans se tromper que les autorités afghanes ont été laissées à leur propre sort. L'armée régulière peine à faire face aux offensives des Talibans et cela ne semble avoir aucun effet sur la volonté des forces américaines et de l'OTAN de quitter l'Afghanistan.

Les Talibans sont à quelques centaines de kilomètres de Kaboul, la capitale afghane. Ils occupent à ce jour, près de deux tiers du pays et l'armée régulière semble impuissante face à cette avancée Ultra rapide des Talibans. Certains experts américains pensent même que tout le territoire sera aux mains des Talibans dans trois mois, s'ils maintiennent leur cadence.

Une annonce qui montre que Washington n'est plus prêt à porter secours au gouvernement afghan comme auparavant. Malgré la prise des villes par les Talibans, le président américain, Joe Biden, a dit ne pas regretter le départ de ses soldats. Jusqu'au 31 Août, il n'y aura plus de soldats américains sur le territoire de l'Afghanistan.

Pourtant, après l'attaque des tours jumelles du ''World trade center'' le 11 Septembre 2001 par Ossama Ben Laden, Washington souhaitait instaurer la démocratie en Afghanistan, en chassant du pouvoir les Talibans qui protégeait le terroriste Ben Laden. Après 20 ans de protectorat, les américains semblent désormais en avoir marre de perdre des soldats.

Même si les occidentaux savent que les Talibans au pouvoir, c'est la résurgence des restrictions des libertés, la mise en place d'un système antidémocratique, Ils regardent tout de même ces derniers s'approcher inéluctablement de Kaboul sans broncher, laissant la latitude aux forces afghanes de se défendre toutes seules.

On pourrait donc se demander ce que les américains étaient venus faire en Afghanistan, s'ils doivent laisser les Talibans revenir encore au pouvoir.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

Afghanistan Joe Biden Talibans

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires