Sign in
Download Opera News App

 

 

Comment le faux pas de Laurent Gbagbo envers Simone, le met en mauvaise posture vis-à-vis d'Affi Nguessan

L’enthousiasme suscité chez les pro-Gbagbo, ce Mardi 07 Septembre par la présence dans la liste des membres constituant le groupe de réflexion élargi pour le nouveau parti, de l’ex première dame, Simone Ehivet, n’aura été que de courte durée.

 

Quelques heures après la publication du communiqué sur les réseaux sociaux, la 2ème vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI) réagissait pour dénoncer le mépris dont elle fait l’objet de la part de ses ‘’anciens camarades de parti’’, qui selon elle, ‘’ utilisent des méthodes d’approche pour le moins surprenantes : aucune convocation de réunion, aucune consultation, des nominations que l’on découvre sur Internet ou dans la presse écrite’’.

 

Peu encline à ‘’s’associer à ce type d’initiative’’, l’ex députée d’Abobo tient visiblement à se faire respecter. Si jusqu’à présent, elle s’est gardée de toute déclaration susceptible d’alimenter la polémique autour de son avenir politique auprès de son époux avec qui elle est en instance de divorce, le communiqué de ce 07 Septembre semble avoir été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Au-delà de l’absence de concertation invoqué par l’ex première dame, pour justifier son refus de s’associer à cette initiative, les véritables raisons du courroux de Simone Gbagbo sont certainement à rechercher dans le positionnement qui lui est accordé au sein de l’appareil politique en voie de constitution.

Contrairement à une fausse liste circulant le 25 Août, dans laquelle l’ancienne députée occupait la place de présidente du comité scientifique, cette dernière, signée cette fois d’Assoa Adou, ne semble pas faire les affaires de Simone. Co-fondatrice du Front Populaire Ivoirien (FPI) avec son époux, Laurent, égérie de la résistance politique du parti aux pires heures de la répression sous le régime du PDCI-RDA, elle ne se voit certainement pas tenir un rôle de second rang.

 

Aurait-t-il été préférable de la maintenir à la tête du comité scientifique ? Cette posture l’aurait sans doute contentée. Et c’est sûrement là, l’erreur de calcul que Laurent Gbagbo et son cercle fermé viennent de commettre. Une fois de plus, l’ex chef d’état a échoué à faire prévaloir sa doctrine du ‘’Asseyons-nous et discutons’’.

 

Les conséquences de ce nouveau déraillement pourraient être imparables, d’autant plus qu’en face, Pascal Affi Nguessan, qui accusait récemment son ancien mentor de ‘’dérives dictatoriales’’ ne s’en trouverait que conforté.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Front Populaire Ivoirien Laurent Gbagbo Septembre Simone Ehivet

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires