Sign in
Download Opera News App

 

 

Culture/ Le labellisation du pagne Dida désormais une réalité

Le pagne Dida est désormais labellisé. Depuis ce vendredi 23 Avril à l'Institut Français, ils étaient nombreux les tisserands de ce pagne, des personnalités de premiers rangs, cadres de la Région du Loh Djiboua à enclencher officiellement ce processus de cette labellisation qui determine la paternité de ce pagne tant prisé par beaucoup d'ivoiriens. 

Cette longue lutte de la labellisation engagée par les organisateurs de Djaka Festival présidé par son commissaire général M.Alexandre Jhronsix Draman vient de payer ce jour. A en croire Dr Able Goly, président du Comité d'Organisation de la onzième édition de Djaka Festival qui se tiendra en Août prochain à Divo, il était temps que ce combat aboutisse. D'où la joie des nombreux tisserands qui sont venus en grand nombre prendre part à cette cérémonie solennelle qui a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont les cadres, notamment le ministre d'État Lida Kouassi Moise, Me Zehouri et bien d'autres grands dépositaires de la Culture Dida-Godie qui n'ont pas voulu rater cette occasion. Monsieur Coulibaly Ali représentait le Ministre de l'artisanat à ce rendez-vous.

Après une projection d'un film de 13 mn réalisé par Joseph Wole et retraçant tout le processus de fabrication du Pagne Dida, trois communications ont été faites par d'éminentes personnalités. Il s'agit du Professeur Louis Obou, Doyen de l'UFR des Langues et Civilisations à l'Université FHB qui a développé le thème sur " le Pagne Dida et identité ancestrale des Dida-Godie". Dans son développement, le professeur a relevé les caractères du beau et du bon qu'incarne le porteur de ce pagne. La seconde communication a été celle du Dr Goeti Bi Irie qui a mis en exergue l'aspect de la tradition et de la modernité du pagne Dida au regard de sa forte copie par les industries du pagne. 

Enfin, Dr Ouattara Simplice, Enseignant des Universités a parlé de l'aspect juridique et l'implication de la propriété intellectuelle autour du Pagne Dida. Pour lui, si au niveau des savoirs traditionnels l'on note encore des blocages en raison du diktat des multinationales, il revient aux cadres et aux créateurs du pagne Dida de continuer à se battre comme d'ailleurs les créations des autres régions du pays afin que les propriétaires du pagne Dida puissent jouir des fruits de leur création. Il a énuméré les atouts du pagne qui pourront permettre de gagner ce combat de la propriété intellectuelle.

Des prestations d'artistes, tels que Aklane, Ayidissa, Koochyz, Paul Madys ont meublé cette rencontre qui s'inscrit dans le cadre de la première journée du lancement de la 11e édition de Djaka Festival. 

Demain samedi 24 Avril, va se dérouler à Anono, le lancement proprement dit. Rappelons qu'à l'Institut Français, il y a eu des expositions d'arts et autres accessoires du patrimoine culturel du pays Dida-Godie.

José TETI

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires