Sign in
Download Opera News App

 

 

Ce que Bédié et Gbagbo se sont dit à Bediekro en Juillet; Le deal Bédié-Ouattara remis en cause

Les accords tacites entre les alliés de la coalition du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) qui ont suivi l'accession au pouvoir, continuent à entretenir les frustrations.

Ce Lundi 23 Août, Mamadou Traoré, conseiller spécial de Guillaume Soro, est revenu sur ce qu'il dénonce comme les engagements non tenus de l'actuel chef de l’état, Alassane Ouattara vis-à-vis de ses ex alliés, et notamment d'Henri Konan Bédié du PDCI-RDA et du leader de Générations et Peuples Solidaires (GPS), Guillaume soro.

Évoquant "le fauteuil historique" de Bediekro où le successeur de Félix Houphouët-Boigny aurait fait prendre des engagements à ses alliés politiques, il rappelle : "C'est dans ce fauteuil", que le chef de l’état, "a fait la promesse de passer le pouvoir à Bédié si ce dernier le soutient pour son deuxième mandat.

Bref, c'est le fauteuil où l'appel de Daoukro a été acté". D'où tire-t-il cette information? De son mentor Guillaume Soro, qui affirme-t-il, était "le témoin lors des échanges".

L'ex président de l'assemblée nationale en exil, "Il a été lui aussi floué", accuse Mamadou Traoré. Par ailleurs, au-delà de la simple visite de villégiature dans le campement du président du PDCI-RDA, il dit être "convaincu" que le 11 Juillet dernier, "Bédié et Gbagbo ont pris des décisions importantes dans le cadre de leur collaboration".

Seule certitude, les deux hommes sont en alliance. Et cet accord pourrait être décisif pour 2025.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Bediekro Bédié Gbagbo Guillaume Soro Mamadou Traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires