Sign in
Download Opera News App

 

 

Situation au Mali: l'ex-Premier ministre ivoirien Soro Guillaume contredit la CEDEAO sur toute la ligne

Le vendredi 14 janvier 2022, l'ancien Premier ministre et ancien Président du parlement ivoirien, Monsieur Soro Guillaume est allé contre les sanctions de la CEDEAO. De son côté, il a plutôt appelé à l'apaisement et au réexamen des sanctions de l'organisation sous régionale contre le Mali.

<< Les sanctions de la CEDEAO prises le 09 janvier 2022 par les chefs d'État de la CEDEAO contre le Mali nous paraissent extrêmement sévères, voire disproportionnées > a dit Soro Guillaume Kigbafori sur sa page Facebook marquant ainsi son désaccord vis-à-vis de la démarche de l'organisation sous régionale face au Mali.

Depuis son exil, l'ancien poulain d'Alassane Ouattara a appelé les chefs d'États de la CEDEAO à reconsidérer leur posture et a dîner une chance au dialogue et à la concertation. Toutefois, a-t-il également appelé les autorités de transition du Mali à ne point céder à la tentative de la rupture du dialogue et à adopter une position conciliante , en dépit des tensions et autres pressions de tous ordres pour aboutir à un compromis dynamique.

Pour ce qui est de la date à indiquer pour la tenue des élections, Soro Guillaume s'est braquer contre toute pression à ce niveau. << Pour avoir organisé des élections en Côte d'Ivoire en octobre et en novembre 2010 dans un contexte particulièrement difficile, cependant incomparable à celui du Mali, il me plaît par acquit de conscience de suggérer aux uns et aux autres , de sortir du fétichisme des dates. >> a-t-il préconisé.

Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

CEDEAO Mali Soro Guillaume

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires