Sign in
Download Opera News App

 

 

Opposition ivoirienne- Hyacinthe Nogbou (Cojep): '' Les partis politiques ont trahi les Ivoiriens''

Après l’échec de la stratégie de la désobéissance civile et le début du troisième mandat d’Alassane Ouattara, les partisans de l’opposition peuvent-ils espérer un changement au sommet de l’Etat ?

Quand le peuple de Côte d’Ivoire aura vu la misère totale, on ira au changement. Quel changement voulez-vous lorsque vous votez des muets à l’Assemblée nationale ? Ce sont bien les partisans de l’opposition même qui agissent de la sorte. Des hommes ou des partis politiques qui n’ont rien fait sont encore aux commandes. Je parle des élections locales où on doit aller au développement. Des gens vous disent quand le Président Gbagbo reviendra... ou le Président Bédié dit... ou encore quand le Président Ouattara sera élu… pour donner une réponse â la question '' quelle est votre vision en tant que député, maire ou sénateur pour votre localité ?'' 

Qu’est-ce qui explique selon vous les erreurs de stratégie et le manque d’unité de l’opposition ivoirienne ? 

Vous avez le refus du renouvellement de la classe politique et des blocs. Des gens qui estiment que Bonoua ou Korhogo leur appartient.

Ces personnes ne peuvent pas accepter un autre discours ou une autre personne. Pourtant, refonder, c’est aussi accepter d’autres personnes. Nous avons été agressés en plein meeting. Tout a été saccagé. Bonoua n’est pourtant pas un bastion du RDR (RHDP). 

Qu’est-ce qu’il faut à l’opposition ivoirienne pour être forte selon vous ?

Etre sérieux. Regarder l’alliance entre les différents partis de l’opposition. Ils sont ensemble mais chacun a son agenda secret. Certains viennent pour de l’argent. Quand il y a eu le blocus autour de la résidence du président de l’opposition, tout le monde est rentré à la maison. Regarder comment les gens se livrent dans les journaux. Que peut-on attendre des gens qui sont ensemble mais pas dans une équipe ? La difficulté, c’est notre génération qui continue de s’autodétruire pendant qu’il y a beaucoup à faire. Nous n’avons rien appris. Nous ne sommes pas prêts. Ouattara a eu son troisième mandat. Il faut qu’il exerce. Les Ivoiriens l’ont choisi pour cinq ans. Dans cinq ans, vous verrez les nouveaux discours. Les partis politiques ont trahi les Ivoiriens. Tout le monde continue d’aller au travail, de percevoir des indemnités d’ancien président de la République… La Côte d’Ivoire est une démocratie sans démocrate. Les partis politiques sont des royautés. Quand tu n’es pas d'accord avec le fonctionnement, on te dit va créer ton parti politique. Démocratie en danger.


Propos recueillis par Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

alassane ouattara hyacinthe nogbou cojep

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires