Sign in
Download Opera News App

 

 

Coup d'État manqué au Burkina-Faso : voici les premières informations

Coup d'État manqué au Burkina-Faso, un cadre de l'armée arrêté

Un coup d'État militaire aurait été avorté au Burkina-Faso.

L'information est livrée ce mardi 11 janvier 2022 par le site d'investigation Jeune Afrique.

À l'issue de cette tentative de coup d'État, un cadre de l'armée burkinabè a été mis aux arrêts ce lundi 10 janvier 2022 par la gendarmerie.

Il s'agit du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana.

Depuis plusieurs mois, les autorités burkinabè redoutaient que le contexte sécuritaire ne pousse certains officiers à tenter un coup de force.

À en croire Jeune Afrique, le lieutenant-colonel Zoungrana est soupçonné d’avoir fomenté une tentative de putsch.

Plusieurs autres militaires auraient été interpellés.

Jusqu’ici chef de corps du 12e régiment d’infanterie commando, Emmanuel Zoungrana officiait également en tant que commandant du secteur ouest du groupement des forces de sécurisation du Nord.

Dans le passé, il a aussi dirigé le 25e régiment parachutiste commando, basé à Bobo-Dioulasso.

De son côté, le parquet militaire de Ouagadougou a annoncé dans un communiqué en date du 11 janvier 2022, que 08 militaires ont été interpelés et interrogés suite à la dénonciation d'un membre de la bande, d'une allégation de projet de déstabilisation des institutions de la République que projetait un groupe de militaires.


Nous y reviendrons !

Content created and supplied by: Otenia (via Opera News )

Burkina-Faso Emmanuel Zoungrana Jeune Afrique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires