Sign in
Download Opera News App

 

 

Après l'interview de Ouattara à JA : voici la réalité des faits chez Laurent Gbagbo

(...) " Laurent Gbagbo est un acteur majeur de la vie politique en Côte d'Ivoire mais aussi un ancien président. J'ai donc donné des instructions pour qu'il reçoive tous les avantages et toutes les considérations dus à son rang "(...). Ceci est une déclaration tirée de l'interview que le chef de l'État a accordée au journal Jeune Afrique dans son édition de ce lundi 27 septembre 2021. Alassane Ouattara affirme avoir donné des instructions pour que Laurent Gbagbo perçoive ce à quoi il a droit au regard de son statut d'ancien président de la République de Côte d'Ivoire.

Mais dans la réalité des faits, il est bon de noter que depuis bientôt quatre mois qu'il est de retour en Côte d'Ivoire, le présidentLaurent Gbagbo n'a encore bénéficié de l'intégralité des dispositions de la loi numéro : 2005- 201 du 16 juin 2005 portant statut d'ancien président de la République comme le laisse entrevoir le président Ouattara dans son interview à Jeune Afrique.

Car malgré les instructions que le chef de l'État dit avoir données certainement au premier ministre Patrick Achi, chef du gouvernement, Laurent Gbagbo ne perçoit ni argent, il n'a ni de résidence ni de véhicule de commandement encore moins le personnel de maison. Hormis les dix agents de sécurité qui lui ont été affectés, le président Laurent Gbagbo attend toujours l'application intégrale de la loi portant statut d'ancien président de la République.

De quoi parle donc le texte comme on le dit à Abidjan ? Et comme si cela ne suffisait pas, le seul compte bancaire qu'il possède à Cocody et dont il a lui-même demandé le dégel pour s'en servir, demeure encore une affaire d'État. Pour tout dire, les instructions dont parle Alassane Ouattara dans son interview accordée au journal Jeune Afrique tardent vraiment à exécuter. Et les preuves sont là, visibles à l'oeil nu.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires