Sign in
Download Opera News App

 

 

Tchad : le départ immédiat de la France exigé, des structures et statuts français vandalisés

Le peuple Tchadien ne veut plus de la présence des forces françaises sur son territoire. C'est pourquoi des manifestants ont pris d'assaut les rues tchadiennes depuis le samedi 14 mai 2022 pour protester contre la politique française et exiger le départ de la France de leur pays. Lors de ces manifestations, plusieurs structures françaises ont été vandalisées au Tchad et le drapeau français brûlé par les manifestants.

La France est désormais indésirable au Tchad et le peuple Tchadien l'a démontré aux yeux du monde entier ce samedi 14 mai 2022. En effet, dès les premiers chants du coq hier samedi, des manifestants ont pris d'assaut les rues de la capitale tchadienne, N'Djaména, pour protester contre la domination française sur leur territoire. Le Tchad exige le départ immédiat de la France du pays, car les Tchadiens, tout comme les Maliens et les Guinéens, veulent désormais prendre leur destin en main après la mort brutale de leur Chef d'État Idriss Déby.

Au cours de ces manifestations, la colère du peuple Tchadien ne s'est pas limitée à seulement demander le départ de la France du Tchad. Plusieurs structures françaises existant au Tchad à savoir des stations services Total, des statuts français et des bases militaires ont été vandalisées par les manifestants. Des drapeaux français qui flottaient dans certains coins des rues ont été brûlés également.

Le but de tous ces actes posés par les manifestants tchadiens est de montrer à la France qu'elle n'est plus désirable au Tchad et que le peuple Tchadien en a marre de sa domination. Car le pays veut désormais prendre son destin en main et avoir sa liberté pour avancer.

LVF

Content created and supplied by: Vision_feminine (via Opera News )

Tchad Tchadien

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires