Sign in
Download Opera News App

 

 

Koné Katinan révèle : "Gbagbo n’a plus le droit de rester sur le sol de Bruxelles"

Ce mardi 18 mai 2021, l'ex-ministre délégué du Budget, pendant la crise postélectorale, Justin Koné Katinan s'est rendu dans les locaux du Groupe cyclone éditeur du journal Le Temps. Il y a fait des révélations.

L'ex-ministre délégué du Budget du gouvernement de l'ex-premier ministre Gilbert Marie N'Gbo Aké, à cette occasion s'est exprimé sur le retour après l'acquittement de l'ex-président Laurent Gbagbo par la Cour pénale internationale (CPI). Ainsi pour L'ex-ministre, il est concevable que l'ex-chef de l'État après avoir été innocenté ne puisse pas regagner le pays.

«A partir du moment où vous avez été acquitté, vous n’avez plus droit de rester sur ce sol. D’où l’obligation pour la Cpi de ramener la personne concernée dans son pays ou dans un pays de son choix. Donc, légalement, la Cpi n’a d’autre choix que d’envoyer le président Laurent Gbagbo là où il veut aller comme il l’a clairement exprimé, dans son pays.», a-t-il signifié

Et à l'ex-ministre Justin Koné Katinan d'en détailler les raisons du retour de L'ex-président Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire. «Dans cette situation, il y a un aspect légal et il y a un aspect politique, en ce qui concerne le retour du président Laurent Gbagbo. L’aspect politique procède du Traité de Rome et de l’Accord de siège qu’a signé la Cpi avec la Hollande. », a-t-il déclaré

"Les deux Accords, que sont le Traité de Rome et l’Accord de siège obligent la CPI à faire revenir toute personne qu’elle aurait jugée et qu’elle aurait décidé de son sort, qu’elle soit un acquitté ou un prisonnier qui a fini sa peine, il doit absolument retourner dans son pays ou dans un pays de son choix", a souligné L'ex-ministre. Et d'indiquer que la seule présence sur le sol hollandais de L'ex-président Laurent Gbagbo a été conditionnée par le mandat d'amené.

«Vous convenez avec moi qu’on ne peut transformer la Cpi en un organe de migration irrégulière. Quand vous êtes là-bas, votre titre de séjour, ce qui vous dont le droit de séjour, c’est le mandat d’amené qui fait que votre détention vous donne le droit d’être sur le sol », a-t-il relevé lors de cet entretien. 

Depuis que la Cour pénale internationale (CPI) a prononcé l’acquittement définitif de l’ancien président Laurent Gbagbo, le mercredi 31 mars 2021, les tractations avec le gouvernement se sont intensifiées. Cependant Aucune date précise n’a été pour l’instant été arrêtée.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

aké bruxelles justin koné katinan koné katinan révèle laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires