Sign in
Download Opera News App

 

 

Procès du bombardement de Bouaké, Gbagbo cité mais pas inquiété

Aujourd'hui s'est ouvert en France le procès dit du bombardement de Bouaké . Cette ville située au centre de la Côte d'Ivoire avait été le théâtre d'un bombardement qui laisse encore perplexe plusieurs personnes bien qu'on sache tous les acteurs de ce drame . Pour situer les faits, nous étions en 2004, les forces nouvelles (FN) de Soro Guillaume une rébellion armée occupent la partie septentrionale du pays dont la ville de Bouaké . Le président Gbagbo alors président de la République tente de réunifier son pays . Prétextant le bombardement de leur Camp de Bouaké qui a entraîné la mort de 9 soldats français et un civil américain , l'armée française interrompt la reconquête en détruisant tous les aéronefs de l'armée ivoirienne .

Plus de 16 ans après, le procès qui se tient n'a pas pour but de juger le président Laurent Gbagbo d'ailleurs il n'y aura personne dans le box des accusés . Il s'agit pour les proches des disparus de comprendre comment cela a pu arriver . En effet, plusieurs zones d'ombres subsistent , entre autres , pourquoi l'armée française n'a pas arrêté les pilotes biélorusses et ivoiriens responsables selon eux de la destruction du camp ? Qui a donné l'ordre ?

Dans tous les cas les ministres Alliot-Marie et Dominique de Villepin respectivement ministre de la défense et ministre de l'intérieur français au moment des faits seront entendus pour livrer leur version . C'est donc une affaire franco-français .

Source : site RFI Afrique

Suivez-nous_Partager_Commentez #Femmegouro

Content created and supplied by: Femmegouro (via Opera News )

Bouaké Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires