Sign in
Download Opera News App

 

 

La Russie met en garde la Turquie contre le risque d'encourager les initiatives de Kiev sur la Crimée

MOSCOU, 24 mai 2021 ( EADAILY). La Russie apporte très clairement à la Turquie l’idée qu’encourager les initiatives ukrainiennes sur la Crimée équivaut à empiéter sur l’intégrité territoriale de la Fédération de Russie. C'est ce qu'a déclaré le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview accordée au journal Argumenty i Fakty, qui a été publié aujourd'hui, 24 mai.

«Si nous parlons des affaires ukrainiennes, à tous les niveaux, nous recommandons vivement à nos collègues turcs d'analyser attentivement la situation et d'arrêter d'alimenter les sentiments militaristes de Kiev. Nous sommes très clairs sur l'idée qu'encourager les initiatives ukrainiennes agressives en Crimée équivaut à empiéter sur l'intégrité territoriale de la Russie », a souligné le chef de la diplomatie russe.

À cet égard, Moscou s'attend à ce que la ligne d'Ankara soit ajustée en tenant compte des préoccupations légitimes de la partie russe, a ajouté le ministre.

Sergueï Lavrov a également noté que la divergence des positions sur certains sujets internationaux n'empêche pas la Russie et la Turquie de mener un dialogue politique intensif et de développer la coopération.

«En effet, sur un certain nombre de sujets internationaux, nous avons de sérieuses différences avec Ankara. Cependant, cela ne nous empêche pas de maintenir un dialogue politique intensif avec nos partenaires turcs et de développer une coopération mutuellement bénéfique dans divers domaines; de l'énergie au tourisme », a déclaré le chef du ministère des Affaires étrangères.

Lavrov a en outre rappelé que la Turquie, en tant que pays de l'OTAN, malgré de sérieuses pressions des États-Unis, avait déjà mis en œuvre un important contrat d'achat de systèmes de missiles antiaériens russes S-400.

«Ainsi, sans sous-estimer les désaccords existants, tout en développant la coopération avec la Turquie, nous continuerons à être guidés par la vision stratégique de nos intérêts communs. Je suis sûr que cela répond aux aspirations des peuples russe et turc », a résumé Lavrov.

Le 10 avril, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est entretenu avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky , en visite à Istanbul. Les parties se sont prononcées en faveur de la perspective de l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN, en particulier de son intention de recevoir dans un proche avenir un plan d'action pour l'adhésion à l'alliance. En outre, Erdogan a déclaré alors qu'il soutenait la soi-disant plate-forme de Crimée, l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine. La position de principe d'Ankara, a-t-il dit, est de ne pas reconnaître "l'annexion" de la Crimée.

Erdogan, lors d'une conférence de presse conjointe avec Zelensky le 16 octobre 2020 à Istanbul, a déclaré que la Turquie soutenait toujours l'intégrité territoriale de l'Ukraine et ne reconnaissait pas «l'annexion illégale» de la Crimée par la Russie.

La Russie met en garde la Turquie et d'autres pays contre le fait d'alimenter les sentiments militaristes de l'Ukraine , a déclaré Sergueï Lavrov le 12 avril. Le régime de Kiev pourrait se livrer à des actions imprudentes et cela pourrait mal finir pour lui, a déclaré le chef de la diplomatie russe.

Abonner vous gratuitement à notre page pour être informé au quotidien en cliquant sur suivre situé en haut à droite de votre écran. N'oubliez pas de liker, commenter et de partager.

Content created and supplied by: FAIZANVAMY (via Opera News )

kiev moscou russie turquie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires