Sign in
Download Opera News App

 

 

Je soliloque à haute voix comme un fou

Depuis quelque temps un phénomène bizarre impacte mes nuits : je soliloque à haute voix. Je participe à des conférences, converse avec des personnes qui sont parties de l'autre côté de la rive...Ce matin celle qui partage mon lit depuis 53 ans, m'a réveillé inquiète tellement mes propos étaient distincts voir péremptoires. Pas questions de stresser pour cela. C'est naturel pour un vieil homme de parler, d'extérioriser toutes ces expériences emmagasinées, dans ce transcours inexorable, vers une fin de chapitre .

Il y a l'héritage familial stricto sensu et il y a l'héritage de l'histoire de la Nation. Point n'est besoin de psychanalyste pour parler de notre pays la côte d'ivoire : soliloquer à haute voix suffit. Être en éveil , savoir aligner deux idées quelque soit l'ordre de priorité est nécessaire.

La condition sine qua non est de se laisser habiter par la folie du Fou ; libertés et rectitude, fantaisies parfois et ensuite jeter la bouteille d'eau à la mer.

ON A LE SENTIMENT QUE LA CÔTE D'IVOIRE VA MAL;

-Les puissants ne dorment que d'un œil, se méfient entre eux en même temps que de la plèbe .

- Les plébéiens se méfient entre eux et cherchent vainement chaussure à leur pays

-Les Envahisseurs et autres Colons ne savent pas trop quelle sera à terme l'issue de tant de tensions accumulées

EN FAIT LE BONNHEUR POUR TOUS est un échec. .En fait la stabilité ne tient qu'à un fil ,ce havre de paix séculaire ne veut prendre le risque d'une remise en cause révolutionnaire.

-La Réconciliation Nationale est un euphémisme pour des sachants apeurés.

- La Trahison est le maître-mot faute de vision, de confiance et de conscience..."On nous a trop volés" s'écriait Félix Houphouët BOIGNY hier, pour "On nous a trop abusés", aurait-il dit aujourd'hui.

Alors je dis Ô !

Il est clair que en côte d'ivoire personne ne veut d'une rébellion armée, mais personne ne peut non plus se contenter d'une vie hybride qui célèbre la Médiocrité ad vitam eternam! Quand Fidel Castro, Che Guevara et les Barbudos ont pris le chemin de la Sierra maestra, ils étaient 18. Que de sacrifices!

Quand Mao Xedong après les 5000km, de la longue marche, entama la Révolution Culturelle, Que de sacrifices !

Quand Ho Chi Minh prit la Route de Ho chi min pour arriver à Saigon Que de sacrifices ! 

Quand Chaka Zulu et Mandela défièrent la suprématie de la race blanche dite Apartheid ! Que de sacrifices! 

Quand Nos pères et nos aïeuls de haute lutte ont acquis il y a 60 ans l'indépendance. Que de sacrifices!

QUAND DIEU NOUS PARLE non pas de la bouche des prophètes ! Que de sacrifices!

Les récents événements de la mort insigne de nombre d'entre nous, prouvent éloquemment que nous ne sommes, ni maître des événements, ni maître du temps, avant, présent et après. Nous ne sommes maître que de notre Vérité autrement dit que de notre Conscience.

Nous avons vécu dans ce pays sans:

-Président ni vice-président

-Sans Premier ministre

-Sans Président de l'assemblée Nationale

-Sans Président de Senat

Et surtout sans instabilité institutionnelle. Détrompons-nous car "Nul n'est fort, C'est Dieu qui est fort!!!"

C'est pourquoi la Côte d'ivoire doit savoir mettre le temps qu'il faut pour enclencher sans fanfare ni trompettes des discussions sérieuses en Conscience et en Confiance. Les consultations nationales terminées je propose humblement:

-Un discours d'orientation du Président de la République sans éluder les questions qui taraudent "En regardant le pays au fond des yeux"

- Un discours du Premier ministre chef du gouvernement face à la Nation (Assemblée nationale et Senat ) avant la présentation du Gouvernement.

- L'opposition dans son ensemble doit savoir que son entrée au Gouvernement ne la dédouane en rien 

Les indépendants doivent savoir que leur supercherie est vécue par le peuple comme une énième Trahison !

Un tel renouveau est possible. LA SAGESSE est assurément un préalable à une Paix Durable .

Condor



Content created and supplied by: Condor (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires