Sign in
Download Opera News App

 

 

Souple face à Bédié et ferme face à Soro, et si Ouattara était dans un combat purement idéologique ?

Dans une longue interview accordée à Jeune Afrique et rendue publique, hier lundi, Alassane Ouattara a donné son appréciation du rapprochement entre Henri Konan et Laurent Gbagbo. Le président du RHDP comprend mal une éventuelle alliance de ces deux leaders.

Moins d’un mois après son retour au pays, Laurent Gbagbo, rendait visite à Henri Konan Bédié le 10 juillet dernier, à Daoukro. Ces deux acteurs majeurs de la scène politique ivoirienne entendaient mutualiser leurs efforts pour accompagner le processus de réconciliation nationale.

Au-delà de leur rencontre de juillet à Daoukro, le rapprochement entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo sonnent pour certains observateurs comme la manifestation d'une alliance naissante. Le président du parti au pouvoir, Alassane Ouattara a exprimé ses doutes face à ce projet politique. Considérant ces deux acteurs comme idéologiquement opposés, Alassane Ouattara s'est dit dubitatif quant à la nature du programme qu’ils pourraient proposer ensemble aux Ivoiriens.

D'un point de vue idéologique, Alassane Ouattara est évidemment plus proche de Henri Konan Bédié. Tous les deux sont des libéraux. C’est peut-être cette convergence de vision qui avait permis à l'alliance RHDP – en tant que groupement – d’être l'une des rares alliances politiques à avoisiner une durée de vie de 20 ans. Cela pourrait aussi expliquer les discours de charme du président du RHDP à l'attention du sphinx de Daoukro. On pourrait dire qu'il tente toujours de le reconquérir.

Au même moment, bien que Guillaume Soro soit l'un de ses ex-alliés qui ne manque pas de coffre, on pourrait dire qu'Alassane Ouattara fait très peu d'efforts pour le reconquérir. Le président ivoirien, considère-t-il encore que la divergence idéologique agrandit le fossé entre son co-originaire du Tchologo ? Cela n'est pas à exclure.

Ce qui est sûr, lors de la démission de Guillaume Soro en 2019, Alassane Ouattara avait commenté le départ de son ancien collaborateur comme relevant d'une opposition idéologique. « Guillaume Soro estimait qu’il était plus d’une idéologie politique qui n’était pas celle du RHDP, puisque le RHDP, nous sommes un parti libéral ; libéral social, lui se considère marxiste. Donc, je comprends que de ce fait ce ne soit pas compatible avec ses convictions », indiquait le président du RHDP à Christophe Boisbouvier.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

alassane ouattara guillaume soro henri konan bédié laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires