Sign in
Download Opera News App

 

 

Manifestations anti-Françaises : Les vérités que les Burkinabè doivent comprendre

Révoltes, injures, hystéries collectives…tout y est dans les manifestations populaires contre l’armée Française, qui agitent la localité de Kaya, dans le centre-nord du Burkina Faso. Chaque jour depuis ce Vendredi 19 Novembre, ce sont des milliers de personnes qui déferlent sur le principal axe routier de cette ville pour faire barrage à un convoi militaire Français, et crier leur rage contre l’ex puissance coloniale en général.

Une colère d’autant plus illégitime contre l’armée Française, que les soldats Français sont déployés au Burkina sur demande des autorités Burkinabè. Par ailleurs, rien ne devrait à priori empêcher l’armée Burkinabè d’escorter les troupes Françaises jusqu’à la frontière Nigérienne, pourquoi pas avec une équipe de journalistes pour s’assurer que les armes que transportent ces convois ne soient pas livrés aux djihadistes.

Cependant, ces milliers de manifestants qui bravent l’agressivité des rayons de soleil, ont certainement la possibilité de se prêter à la lutte armée en se constituant en volontaires pour combattre les djihadistes. Le front en a besoin pourvu que les moyens soient mis à leur disposition. Et c’est sans doute autour de là que les débats devraient tourner avec le pouvoir en place à Ouagadougou, non sans insister sur les circonstances réelles dans lesquelles le drame d’Inata est survenu.

Les manifestations et autres contestations anti-Françaises ne servent qu’à masquer la réalité du terrain et pis, à prolonger le calvaire des soldats au front.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires