Sign in
Download Opera News App

 

 

Décès Traoré Mamadou: Ouattara évoque la perte d'un "guide", un "artisan de paix"

Le président ivoirien Alassane Ouattara a déclaré mardi qu’avec la disparition du président du Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques (COSIM) Cheick Aïma Mamadou Traoré, "la Côte d’Ivoire perd un artisan de paix et de dialogue", dans une note sur Twitter du Président de la République.

"C’est avec une très grande tristesse que j’ai appris le décès de mon ami et frère, Son Eminence le Cheick Aïma Mamadou Traoré, président du COSIM. Avec la disparition du Cheick Aïma Mamadou Traoré, la Côte d’Ivoire perd un artisan de paix et de dialogue" a déclaré Alassane Ouattara.

Le Chef de l’Etat a présenté ses "condoléances les plus émues à la famille du défunt, à la communauté́ musulmane et à l’ensemble des Ivoiriens"

"Que son âme repose en paix", a-t-il conclu.

Le Cheick Aïma Mamadou Traoré avait été désigné président du COSIM le 29 mai 2020. Il succédait à ce poste feu Cheick Boikary Fofana décédé le 17 mai 2020.

Agé de 76 ans, El Hadj Mamadou Traoré était membre fondateur du Conseil national islamique (CNI) et Officier de l’Ordre national de la République de Côte d’Ivoire.Le président défunt du Cosim était diplômé d'un Bachelor of commerce à l'Université Ain Shams au Caire, en Égypte. Depuis 2015, membre de la Fondation Mohamed VI des Oulémas africains.

Edmond kouassi ( EDDYDY)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

Alassane Ouattara COSIM Cheick Aïma Mamadou Traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires