Sign in
Download Opera News App

 

 

RHDP/Grogne des jeunes contre les transfuges. Zasso, Johnny Patcheko, Makosso dans les collimateurs

Les lampions viennent de s'éteindre que les élections présidentielles et législatives en Côte d'Ivoire avec la victoire du Rassemblement des Houohouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

Après la mise en place des différentes institutions, le parti de la majorité présidentielle est en passe de devenir un grand fleuve mouvementé.

La sonnette d'alarme vient d'être lancee par les jeunes de Bouaké, deuxième ville de Côte d'Ivoire, qui à travers une grosse grogne, ont fait entendre leurs voix contre pour dénoncer le mauvais traitement dont ils font l'objet de la part des dirigeants au contraire des transfuges, qui bénéficient de tous les honneurs.

Ainsi, ont-ils fait allusion à ceux qui ont trahi le parti avant de revenir et de ceux qui l'ont rallié en provenance d'autres partis politiques, en citant les cas des cyberactivistes Johnny Patcheko, Le Pasteur Makosso, Zasso Patrick, etc.

C'est le Média "Sercom sofas du RHDP", qui fait écho, à travers une publication parue sur sa page Facebook, le samedi 17 avril 2021. Elle rend public un reportage du quotidien "Le Patriote", proche du RHDP, du samedi 17 avril 2021, sur l'état d'esprit actuel et la grosse colère des jeunes du RHDP, dans cette ville.

Ainsi, peut-on lire :

<< Un parti fort mais si la jeunesse du parti est délaissée , méprisée et abandonnée au profit de ceux qui reviennent après l'avoir trahi...

Des ministres et des cadres du parti qui n'ont aucune légitimité sur le terrain de la mobilisation.

Des transfuges de l'opposition ( Zasso , Makosso, Jonhy Patcheko) qu'on nourrit, blanchi , traite avec tous les honneurs.

Si la base est laissée pour contre. Alors ca sera le chaos Total et la division dans le parti.>>

Cette sortie vient montrer à l'opinion que les cyberactiviste très actifs sur les réseaux dans la défense des idéaux sont désormais dans les colimateurs des jeunes du RHDP qui étaient récemment avec les dirigeants du RHDP les cibles de leurs nombreuses attaques quand ils étaient dans l'opposition.

Alors question. Johnny Patcheko, Zasso Patrick, le Général Makosso, etc, sont-ils rattrapés par leur passé ?

Nombreux seront ceux, du pouvoir comme de l'oppostion, qui répondront oui.

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

côte d'ivoire johnny patcheko rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires