Sign in
Download Opera News App

 

 

L'Etat face à ses responsabilités dans le phénomène des enfants en conflit avec la loi

Quelles sont les causes qui poussent les enfants à être en conflit avec la loi ? À cette question, tout le monde a sa petite idée. D'aucuns diront que cela est due à l'irresponsabilité parentale, la pauvreté et aux enfants eux même. Mais laissez moi vous dire que le mal est bien plus profond que ça. En effet, le phénomène des enfants en conflit avec la loi est la résultance de l'irresponsabilité de l'Etat dans ses devoirs régaliennes, sociales, éthiques et moraux.

"Parce que les enfants sont plus vulnérables que les adultes, parce qu’ils n’ont ni droit de vote ni influence politique ou économique, parce que le développement sain des enfants est crucial pour l’avenir de toute société, le monde s’est doté en 1989 de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE)", nous révèle le site de L'UNCEF. Quel est le contenu exact de cette convention qui garantit le plein épanouissement à tous les enfants du monde sans discrimination. Toujours sur le site de l'UNICEF, voici ce qu'il en est :

"Bien plus qu’un texte à forte portée symbolique, cette convention est juridiquement contraignante pour les États signataires, qui s’engagent à défendre et à garantir les droits de tous les enfants sans distinction et à répondre de ces engagements devant les Nations unies. La Convention comporte 54 articles, énonçant que chaque enfant a :

Le droit d’avoir un nom, une nationalité, une identité, le droit d’être soigné, protégé des maladies, d’avoir une alimentation suffisante et équilibrée, le droit d’aller à l’école, le droit d’être protégé de la violence, de la maltraitance et de toute forme d’abus et d'exploitation, le droit d’être protégé contre toutes les formes de discrimination, le droit de ne pas faire la guerre, ni la subir, le droit d’avoir un refuge, d’être secouru, et d’avoir des conditions de vie décentes, le droit de jouer et d’avoir des Loisirs, le droit à la liberté d’information, d’expression et de participation, le droit d’avoir une famille, d’être entouré et aimé".

Par ailleurs, toutes ses choses sont acquises par un Etat lorsque la corruption sous toutes ses formes, l'inégalité de chance de réussite de ses concitoyens, l'injustice sociale, le trafic d'enfant, l'exploitation abusive des enfants dans les travaux champêtres au lieu d'être à l'école, la discrimination raciale, religieuse et ethnique, la promotion de la médiocrité au détriment de l'excellence, la nomination des personnes incompétentes aux postes ministériels, la gabegie et le népotisme... sont encrés dans le quotidien de sa population. Les États signataires de cette convention ont donc d'énormes responsabilités vis à vis de ses enfants communément appelés "Microbes" car si les parents ne parviennent pas à donner l'éducation qui leurs est due pour leur épanouissement social, il revient donc à l'Etat de prendre la relève.


AgbeMalet_J

Content created and supplied by: AgbeMalet_J (via Opera News )

Etat

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires