Sign in
Download Opera News App

 

 

Russie: absent aux célébrations du 9 Mai, le sort du général Guerassimov continue d'interroger

Le général Valeri Vassilievitch Guerassimov 66 ans a été nommé chef d'état-major de l'armée de Russie en 2012 par Vladimir Poutine dont-il est très intime. Il est l'un des architectes de l'annexion de la Crimée, de la guerre en Syrie et de l'invasion de Ukraine le 24 février dernier.

Les spéculations vont bon train au sujet du tout puissant général russe Valeri Guerasimov chef d'état-major de la deuxième Armée de la planète. Son absence remarquée au défilé du 9 mai marquant les célébrations de la victoire de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) sur l'Allemagne nazie en 1945 a contribué à alimenter toutes sortes de rumeur. ''il aurait été mis aux arrêts par son patron Vladimir Poutine pour avoir échoué à conquérir Kiev'' disent les uns. Pour les autres, il serait carrément mort. Et le silence implacable de Moscou sur le sujet n'est pas fait pour arranger les choses.

Cependant la thèse la plus admise, c'est qu'il aurait été blessé. Une affaire qui a débuté le mercredi 4 mai, lorsque le New York Times a révélé que les Américains fournissaient des informations à Kiev en vue de frapper des personnalités militaires russes se trouvant proche des lignes de front. C’est ainsi que le 2 mai par exemple, Washington avait fait savoir que le chef d’état-major russe, Valeri Guerassimov, s’était rendu dans le Donbass récemment. Si tel était le cas, on ne connait pas encore l'ampleur de ses blessures au point de manquer l'un des évènements commémoratifs majeurs de l'histoire du pays.

Alors que la guerre entre dans son troisième mois, l'armée de la fédération de Russie patine. Elle peine à atteindre ses objectifs même après s'être repliée dans le Donbass. Les observateurs s'interrogent de plus en plus sur l'issue de cette guerre qui apparemment sera longue.

Content created and supplied by: Femmegouro (via Opera News )

kiev moscou russie ukraine vladimir poutine

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires