Sign in
Download Opera News App

 

 

Le droit de vote dans les prisons pourra t-il être une réalité en Afrique?

Le droit de vote des prisonniers n'a jamais été un sujet de débat à l'hémicycle. Pourtant ces braves dames et hommes, ont toujours voulu faire parler leur devoir patriotique. Beaucoup ont le sentiment de faire partie des plus grands rejetés de la société ivoirienne et de l'Afrique en particulière. Mais sur la question, deux tendances se dégagent parce que les avis sont divergents. Nous essayerons de faire ressortir les arguments des uns et des autres sur ce qui se dit concernant le droit de vote des prisonniers, et si la tendance serait profitable à l'opposition ou aux pouvoirs en place en Afrique? Le cas de la Côte d'Ivoire.

Sur le premier point, à savoir le droit de vote dans les prisons, le débat au sein de la classe politique ivoirienne, se dégagent deux avis. ils y a ceux qui sont pour le vote des détenus et certains qui sont d'avis contraire. Qui sont ceux qui sont pour où contre?

Les partisans de l'opposition voudrait que les détenus qui ne sont pas privés de leurs droits civiques aient la liberté d’exercer ou pas leur droit civique, comme tout citoyen. Si la France sur laquelle nous peuple African prennons pour exemple l'a fait, nous pouvons aussi lui emboîter le pas.

Comment concevoir que des gens qui sont pris en compte dans le ressencement de la population ét qui sont nourris et blanchis ne soient pas prises en compte dans les affaires concernant le pays? Quelle est cette conception de la vie? Les ayants droit à l'héritage du père, n'y auraient-ils pas droit parce que derrière les barreaux ?

Selon les partisans du pouvoir en place, lors des échanges, ferons savoir que ces arguments soulevés par la partie adverse ne sauraient tenir la route, vue que la loi ne prévoit rien en ce sens. Ils poursuivent pour dire que permettre à des condamnés ou des personnes en détention provisoire de voter ne devrait pas semble-t-il résulter d’un calcul électoraliste. Alors que c'est ce que l'opposition fait. Elle voit en celà une opportunité pour accéder au pouvoir. A-t-il insisté.

"Cette méthode qu'elle voudrait imposer au pouvoir en place, et s'arroger par cet acte, une probable victoire pour l'élection présidentielle de 2025 ne saurait tenir". Avait fait savoir un cacique du pouvoir en place.

Pour l'opposition, les présidents africains, auraient peur de voir leurs pouvoirs leurs filer entre les doigts. Parce que la tendance en ces lieux de détention ne leurs serait pas favorable, vue toutes ces arrestations qui fâchent parents, amis et dans la majeure partie tous les détenus.

Ainsi le droit de vote dans les prisons ne serait que du virtuel compte tenu de la majorité au parlement du pouvoir en place. Semblons-nous comprendre.

Le jeune président français Emmanuel Macron, avait insisté sur la question lors d'une interview où il disait à propos du droit au vote des détenus : « C’est une mesure indispensable pour en faire des citoyens à part entière et permettre leur réinsertion dans la société véritable. » Un détenu est pour Macron« un citoyen dont la liberté est réduite, mais ça n’est pas moins ».

Mettons nôtre égo de coté et allons à des Commentaires un plus objectifs. Nous ouvrons ainsi le débat chez vous à la maison et sur cette page du Groupe Infos-RCI225. Nous attendons vos commentaires sur le sujet.

BOVIS FERRO INFOS-RCI225

Content created and supplied by: INFOS-RCI225 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires