Sign in
Download Opera News App

 

 

Attaque d'Anyama : l'attitude de Tené Birahima vis-à-vis des soldats diversement interprétée

Le ministre de la Défense, Tené Birahima Ouattara a présidé vendredi 30 avril à la Place d'armes de l'état-major des Armées sise au Camp Gallieni du Plateau, une cérémonie d'hommage aux militaires et gendarmes des Forces armées de Côte d'Ivoire tombés au champ d'honneur à Kafolo et Kolobougou dans la nuit du 28 au 29 mars sous les balles assassines des djihadistes dont la menace est de plus en plus pesante dans le nord du pays.

Photo d'archives

Tené Birahima Ouattara qui a présidé cette pleine d'émotions, a, au nom de l'État de Côte d'Ivoire et en sa qualité de ministre de la Défense, trouvé des mots justes pour saluer la mémoire des soldats disparus. Aux familles des soldats tués, Tené Birahima Ouattara a également apporté la compassion du gouvernement. Un geste de reconnaissance de l'État qui est allé droit au coeur des familles endeuillées qui se sont senties du coup reconfortées par ces mots apesants du membre du gouvernement, représentant le chef de l'État à cette cérémonie.

Photo d'archives

Alors qu'on croyait logiquement que cette même dynamique d'action allait s'étendre aux soldats du Bataillon projectable d'Anyama, que nenni ! Les militaires qui ont été victimes d'attaque armée et qui plus est, ont vaillamment défendu leur base parfois dans des conditions difficiles, n'ont reçu à ce jour, aucune visite de l'autorité de tutelle, c'est à dire, le ministre de la Défense, à part celle a eux rendue par le chef d'état-major, le Général Doumbia Lassina. Cette façon sélective de faire les choses est diversement appréciée et interprétée au sein de la grande muette.

" Comment le ministre a- t-il pu se rendre si loin à Kafolo et Kolobougou pour apporter son soutien et le réconfort du gouvernement à nos frères d'armes qui ont été attaqués et ne pas observer la même démarche ici à Abidjan ", s'interroge- t- on sous cape. Pour rappel, c'est dans la nuit du 20 au 21 avril dernier que la base militaire d'Anyama a essuyé des tirs de personnes armées. Quatre assaillants ont perdu la vie au cours de cette attaque qui continue toujours d'occuper le haut du pavé de l'actualité en Côte d'Ivoire.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

côte d'ivoire tené birahima ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires