Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso : la CEDEAO annonce un sommet extraordinaire dans les prochains jours

Marc Christian Roch Kaboré, à la tête du Burkina Faso depuis 2015, a été renversé, lundi 24 janvier 2022, par des soldats mutins pour ne pas avoir pu empêcher la descente aux enfers de son pays miné par la violence jihadiste. Les soldats venus au nom du nouvel homme fort du Faso, Lieutenant colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba à la télévision du Burkina Faso, la RTB, ont prononcé le discours de sa prise du pouvoir. Pour marquer sa prise du pouvoir au Burkina Faso son pays, le Lieutenant Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, par ailleurs dirigeant du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) a déjà pris un certain nombre de mesures sécuritaires : la suspension de la Constitution du Faso, la dissolution du gouvernement et de l'Assemblée nationale, la fermeture des frontières terrestres et aériennes jusqu'à nouvel ordre et un couvre-feu est également instauré sur toute l'étendue du Burkina Faso de 21h à 5h du matin.

La CEDEAO (communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest ) dit condamner cette tentative de coup d’État et menace les mutins quant à la sécurité du président Marc Kaboré. Ce dernier a aussitôt réagi dans un Tweet ce lundi après midi, appelant "ceux qui ont pris les armes à les déposer dans l'intérêt supérieur de la Nation". Dans un autre communiqué rendu public ce mardi 25 janvier 2022, a déploré “la sourde oreille” des mutins malgré les appels de la communauté régionale et internationale au calme et au respect de la légalité constitutionnelle. À en croire l'organisation sous-régionale, la situation au Burkina Faso est caractérisée par un coup d’Etat militaire ce lundi 24 janvier 2022, « suite à la démission du Président Roch Marc Christian Kaboré, obtenue sous la menace, l’intimidation et la pression des militaires après deux jours de mutinerie ».

« La CEDEAO condamne fermement ce coup de force des militaires qui marque un recul démocratique majeur pour le Burkina Faso » fait savoir l'organisation sous-régionale et annonce un sommet extraordinaire qui se tiendra dans les prochains jours pour examiner cette situation. Que va décider la CEDEAO face à la situation actuelle au Burkina Faso ? Les jours suivants nous situeront.

Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

Burkina Faso CEDEAO

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires