Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire Soro à la CPI/un de ses proches à Ouattara, "tu avais promis ne plus livrer un ivoirien"

Dans "l'affaire Soro à la CPI", un de ses proches rappelle au Président Alassane Ouattara une promesse qu'il avait faite dans le passé. Le Président Ivoirien avait promis de ne plus transférer un ivoirien sous juridiction internationale.

Depuis l'ouverture du procès du milicien Ouérémi, des rumeurs circulent selon lesquelles certains des chefs du soulèvement dont Soro Guillaume est membre seront remis à la Cour pénale Internationale (CPI). C'est certainement à la lumière de cette rumeur aue Kando Soumahoro, l'un des parents fidèles de l'ancien Président de l'Assemblée Nationale (PAN), a fait un bref rappel du Président Ouattara.

"Parlant de la Cour pénale internationale (CPI), le président Alassane Ouattara a promis ne plus jamais livrer un ivoirien à cette juridiction, mais s'il changeait de décision, je serai l'un des témoins", a-t-il mentionné sur sa page pour rappeler le chef de l'Etat.

Pour rappel, c'est en février 2016, après une rencontre avec son homologue français d'alors François Hollande, Alassane Ouattara a déclaré qu'il n'enverrait plus les Ivoiriens devant la Cour Pénale Internationale (CPI). Le président avait estimé que le pays avait désormais une juridiction opérationnelle qui pouvait garantir un procès équitable.

Et le chef de l'Etat avait réussi ce défi même avec le cas de Simone Gbagbo, qui malgré l'appel incessant de la CPI, avait insisté pour la traduire en justice en Côte d'Ivoire.

#NS

Content created and supplied by: Nickouss (via Opera News )

CPI Président Ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires