Sign in
Download Opera News App

 

 

Rififi à l’Anopaci : Le SG Yao Kouakou annonce des poursuites judiciaires et clarifie tout

Un conflit de leadership a éclaté à la tête de l’Anopaci, à la suite du décès de son président du conseil d’administration (PCA), N’Goan Aka Mathias. Le secrétaire général de cette structure, Yao Kouakou, est monté au créneau pour éclairer l'opinion.

 

Le président du conseil d’administration (PCA) de l’Association nationale des organisations professionnelles agricoles de Côte d’Ivoire (Anopaci), N’Goan Aka Mathias, est décédé le 4 septembre 2021. Depuis cette date, cette importante structure n’a pas de PCA.

Mais, le mercredi 13 octobre 2021, soit plus d’un mois après le décès de N’Goan Aka Mathias, par voie de presse, N’Zi Kouassi Eugène, a annoncé avoir été désigné, nouveau PCA de l’Anopaci, à l’issue d’une assemblée générale.

Une annonce qui a soulevé le courroux de plusieurs autres membres de cette organisation dont le secrétaire général, Yao Kouakou. Selon lui, c’est en violation flagrante des textes de l’Anopaci que N’Zi Kouassi Eugène se dit PCA de cette organisation. « C’est avec stupéfaction que nous avons appris qu’une assemblée générale ordinaire a élu un pseudo président de l’Association Nationale des Organisations Professionnelles agricoles de Côte d’Ivoire (ANOPACI), en remplacement du président défunt N’GOAN Aka Mathias, le mercredi 13 octobre 2021. Cette soi-disant assemblée générale aurait ainsi élu N’Zi Kouassi Eugène comme nouveau PCA de l’ANOPACI, en dehors de tout texte statutaire régissant l’organisation et le fonctionnement de notre Association », a-t-il écrit, dans une déclaration ce vendredi 15 octobre 2021. Puis de se justifier avec plus de détails : « en effet, cette fameuse assemblée générale ordinaire, outrepassant nos statuts et règlement intérieur, a procédé par une surprenante pétition, à la fois sans objet et avec des signataires non représentatifs des membres de l’ANOPACI (personnes ne faisant pas partie de l’association, personne décédée depuis plusieurs mois, personne n’ayant pas de procuration de représentation, personnes représentant des structures qui n’existent plus ou qui ne siègent plus au sein du conseil d’administration, etc.), à une élection d’un soi-disant PCA de l’Association ».

Yao Kouakou a rappelé que, suite au décès de N’Goan Aka Mathias, « les vice-présidents, sous la supervision du secrétaire général de ladite association, ont procédé, selon les textes en vigueur, à la désignation du président intérimaire ». A en croire le SG, « c’est ainsi que le 17 septembre 2021, le vice-président, Clovis Bony, a été désigné par ses pairs vice-présidents, président intérimaire de l’Anopaci, comme le précise le rapport acté du commissaire de justice. Les documents attestant la désignation du vice-président intérimaire sont à la disposition de tous au secrétariat de l’Anopaci ».

Par conséquent le SG annonce que des poursuites seront engagées à l’encontre de N’Zi Kouassi Eugène et ses soutiens, dans les prochains jours.

 Il souligne que, selon les textes en vigueur, l’élection du PCA de l’ANOPACI est prévue trois mois après la désignation du président intérimaire.

 

AKE

 

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

sg yao kouakou zi kouassi eugène

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires