Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour sur l'affaire du civil Américain tué à Bouaké 2004:le témoignage de son épouse a sauvé Gbagbo

10 morts, dont 9 soldats Français, et 1 civil Américain. C'est le bilan macabre du raid du 06 Novembre 2004, mené par un appareil de l'aviation militaire Ivoirienne, sur un cantonnement de l'armée Française, à Bouaké, fief de l'ex rébellion des Forces Nouvelles.

La France a rapatriée les dépouilles de ses morts. Qu'en est-il-il des USA, dont on a presque plus entendu parler du ressortissant tué? Le 04 août 2017, Jeune Afrique ressort la version de la veuve de Robert Crasky, Rebecca Khelseau-Carsky.

De sa rencontre avec l'ex ministre Française de la Défense, Michèle Alliot-Marie, en 2005, la veuve, qui n'a jamais pu voir le corps de son mari, en serait sortie soulagée.

"Mais je quis repartie sans réponses à mes questions", aurait-elle- affirmée selon Jeune Afrique

Elle aurait par la suite, grâce à l'intermédiaire de l'ex ministre de l'économie et des finances, Paul Antoine Bohoun Bouabré, décédé en 2012, pu rencontrer à Abidjan, Laurent Gbagbo pour essayer de comprendre les circonstances dans lesquelles son mari est supposé avoir perdu la vie.

Pendant 60 minutes, les échanges se déroulent. Et voici ce qui aurait retenue la veuve de ce rendez-vous avec le prédécesseur d'Alassane Ouattara d'après le quotidien "Jeune Afrique"

"L'heure que j'ai passé avec le ministre Bouabré m'a laissé l'impression qu'ils se posaient autant de questions que moi, et qu'ils n'étaient pas vraiment les auteurs de l'acte. Ils m'ont parlé de la manière avec laquelle les Français se sont précipités pour enlever les corps du lieu, sans laisser l'enquête se faire. Tout cela m'a donné l'impression qu'il avait autre chose qui se jouait dedans".

Jusqu'au bout, l'attitude de l'État Français éveille des soupçons. Le corps de l'Américain, jamais révu, le relâchement des mercenaires Russes et Biélorusses à Abidjan, l'abandon de la procédure contre eux malgré leur capture à Lomé, et l'imbroglio qui a caracterisé la gestion de cette crise au sommet de l'État Français, autant d'éléments qui restent, des zones d'ombre que seul Paris peut élucider.

#NS

Content created and supplied by: Nickouss (via Opera News )

france laurent gbagbo robert crasky

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires