Sign in
Download Opera News App

 

 

La ministre Françoise Remarck célèbre les 9 bénéficiaires ivoiriens du programme ACP-UE culture-Awa

La valorisation des projets culturels locaux par le biais de programmes et financements dédiés à cet effet est une des priorités du ministère de la Culture et de la francophonie. Ainsi, les heureux bénéficiaires du programme Afrique Caraïbes et Pacifique- Union européenne culture ( ACP-UE)- AWA ( Art in West Africa) ont été honorés ce jeudi 11 août 2022, au Musée des civilisations du Plateau, par la ministre Françoise Remarck.

 

Des projets culturels structurants et leurs promoteurs ont reçu l’assentiment de cette initiative conjointe de l’Union européenne et de l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique qui vise à renforcer la compétitivité des industries culturelles et créatives dans les pays ACP. Mis en oeuvre par l’Institut français et le Centre culturel Körè à Ségou au Mali, il permet à chaque bénéficiaire d’avoir un subvention financière. En Côte d’Ivoire, 9 bénéficiaires ont été sélectionnés. Il s'agit de  2 opérateurs pour le fonds de structuration (150 000 € chacun) et 7 opérateurs pour le fonds de valorisation des cultures d'Afrique de l'Ouest (25 000 € chacun). Soit montant cumulé de près de 132 millions de FCA.  Choix qui ravit la ministre de la Culture et de la francophonie qui y voit une reconnaissance et une valorisation du savoir-faire culturel des Ivoiriens.

« J’ai une grande admiration pour les bénéficiaires. Je me félicite également de l’excellence des relations entre la Côte d’Ivoire et de l’Union européenne. Le programme permet de mettre en valeur ces opérateurs culturels. Nous sommes à votre service pour la valorisation de vos créations. Notre rôle est aussi de faire la veille. C’est la reconnaissance de votre travail », s’est réjouie Françoise Remarck s’adressant aux 9 bénéficiaires. En outre, elle a indiqué mettre en place un dispositif de veille relativement à ce genre d’opportunités en vue de les vulgariser sur ses différents supports de communication. Les deux lauréats du Fonds de structuration, a révélé la ministre,  participeront à l'université d'été d'Accra du 15 au 25 août. Cette université n'est ouverte qu'aux 15 lauréats ouest africains du Fonds de structuration dont les 2 représentants ivoiriens. Le dernier appel à projet pour bénéficier du programme AWA est  en novembre prochain.  Mme Françoise Remarck a, par conséquent,  encouragé ses compatriotes à y postuler afin d'avoir d'avantage d'Ivoiriens bénéficiaires.

Par ailleurs, les bénéficiaires dudit programme et leurs initiatives sélectionnées sont les suivants. En ce qui concerne les fonds de structuration, il s’agit de « ELAN » de la Compagnie Naforo-Ba qui a pour but d’impulser une dynamique nouvelle à l’héritage culturel ancien, reconnu comme « patrimoine immatériel » par l’Unesco; de « Les Arts-Liances » de Sokan Théâtre qui  répond à une difficulté de diffusion des œuvres théâtrales et chorégraphiques en Afrique tandis que l’enthousiasme du public pour ces spectacles est toujours grandissant.

 Quant au fonds de valorisation des cultures d’Afrique de l’Ouest, il prend en compte « Faim de contes » du Groupe Efrouba Pour la Culture (GREC) dont l’objectif est de valoriser le patrimoine oral de la Côte d’Ivoire à travers la promotion et la professionnalisation des conteurs traditionnels nationaux; de « CLAPE.EBURNIE.21- 23 » du Jardin d’Afrique Groupe qui est une société de production audiovisuelle spécialisée dans la valorisation du 7ème art local comme vecteur de la paix sociale; de « L’Afrique en Conte » de l’Association Des Livres Pour Tous qui a pour principal objectif de rendre le livre plus accessible aux jeunes en créant des bibliothèques de quartiers et villages en Afrique; de « SOMETHING by Something We Africans Got » de Edition April Twenty Seven, une maison d’édition et un cabinet de conseil en direction artistique indépendant qui défend et soutient l'art, la culture, l’éducation et l'excellence africaine à travers la revue SOMETHING WE AFRICANS GOT et le magazine SWAG high profiles; de « De la Scène à la Toile » de la Fabrique Culturelle qui est un lieu de diffusion abidjanais situé au croisement d’un quartier populaire et d’un quartier aisé, ce qui lui permet de répondre à l’une de ses principales missions : la mixité sociale; de « Denguele Misri Ni Kourou » des Citoyens du Livre et des Arts du Denguélé (CILAD) qui est une ONG engagée dans la promotion, la valorisation et la vulgarisation de la culture et du patrimoine ivoirien. Elle mène des actions en faveur de l’éducation et de l’autonomisation de la jeunesse, plus particulièrement de la jeune fille, dans cette région du Nord-Ouest du pays; de « Renaissance » de la Fédération Nationale de Théâtre de Côte d'Ivoire (FENATH-CI) qui a pour objectifs de promouvoir le théâtre et les disciplines associées, de fédérer les actions des compagnies (membres) pour favoriser la création artistique et la circulation des spectacles. Elle veille également à former et informer les acteurs du secteur pour renforcer leurs connaissances lors de stages, voyages d’études, ateliers, séminaires, festivals…

 Laurent D’Ersu, chef de section politique et presse de la délégation de l’UE, quant à lui, a rappelé que le programme vise à renforcer les secteurs culturels et créatifs en Afrique de l’Ouest à travers notamment la mise en place d’un mécanisme de soutien financier aux opérateurs ouest-africains. D’une durée de 40 mois soit de décembre 2020 à avril 2024, il se déploie dans 16 pays d’Afrique de l’ouest.

 

Franck K 

Content created and supplied by: Franck_K (via Opera News )

ACP Afrique Caraïbes Françoise Remarck

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires