Sign in
Download Opera News App

 

 

Katinan révèle enfin pourquoi il s'est présenté aux législatives 2021 : j'ai fait exprès”

Le porte-parole du Parti des Peuples Africains - Côte d'Ivoire (PPA-CI), Justin Koné Katinan recevait, ce jeudi 4 novembre 2021, à ses bureaux sis à Angré, les militants de la fédération de la commune de Port-Bouët. Ces derniers y sont allés pour le féliciter suite à la nomination par le président Laurent Gbagbo au PPA-CI. Au cours des échanges, un vieux sujet qui avait suscité l'incompréhension chez certains militants a été sorti des tiroirs.

Il s'agit de la candidature aux législatives de Koné Katinan et Damana Pickass rejetée par la commission électorale indépendante (CEI) alors qu'ils étaient tous les deux à l'extérieur du pays. La raison de ce rejet ? « Défaut de preuve de leur résidence continue en Côte d'Ivoire pendant les 5 années précédant la date des élections ». La raison de cette candidature incomprise a désormais une explication : la vérification du statut de réfugié et de fonctionnaire d'État. C'est ce qu'a révélé Katinan aux militants de Port-Bouët.

« J'ai été réfugié conformément aux accords de Genève 1951. Et ce statut engage trois entités : l'ONU, le pays d'accueil, et le pays d'origine. Le pays d'origine parce qu'il a ratifié cet accord. Donc quand tu ratifie, tout ce qui sort de cet État t'oblige. Quand nous sommes partis, le HCR nous a donné le statut de réfugié. Le Ghana a assuré notre protection et la Côte d'Ivoire était obligée de reconnaître, parce qu'elle a signé l'accord, qu'elle a des choses qu'elle n'a pas le droit de faire. Si tu es donc réfugié, tu n'a donc pas abandonné ton poste car réfugié signifie que tu as quitté ton pays pour des raison indépendantes de ta volonté. Ce n'est donc pas un abandon de poste », a-t-il expliqué.

Et a continué : « Mieux, dans le même accord, le gouvernement ivoirien s'est engagé dans cet accord tripartite à faire en sorte que le fonctionnaire qui revient d'exil soir intégré. Je dis bien intégré. Je ne parle pas de réintégration puisque nous n'avons pas été radiés. J'ai donc été candidat à Port-Bouët et j'ai fait exprès pour être candidat en tant que fonctionnaire. Pour cela, on m'a demandé un document de “mise à disponibilité”, ce qui sous-entend que je suis encore considéré comme fonctionnaire. Ce qui signifie aussi que si je suis élu, l'État va me mettre à la disposition de l'Assemblée nationale parce que je ne peux pas cumuler les deux postes », a-t-il renchérit sous les applaudissements des militants montrant ainsi avoir tout compris.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

Côte d'Ivoire Koné Katinan Port-Bouët

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires