Sign in
Download Opera News App

 

 

Scandale / Détournement massif dans le bois: des responsables politiques et sécuritaires cités

Photo d'illustration


Un autre scandale fait grand bruit depuis peu sur les bords de la lagune ébrié. Scandale appelé '' woogate '' dans lequel le site LSI Africa révèle un gros business illégale dans le secteur du bois avec la complicité de responsables politiques et sécuritaires. Un ministre dans le gouvernement actuel est cité, ainsi qu'un ressortissant chinois et des colonels du pays.


Les scandales s'enchaînent sur les bords de la lagune ébrié en Côte d'Ivoire. Le dernier en date est celui relatif à un détournement massif dans le secteur du bois, un système instauré, bien rodé, avec la complicité de responsables politiques et sécuritaires ivoiriens. LSI Africa évoque sur son site l'argent du bois, les intermédiaires, le cahier des commissions, les colonels et un ministre ivoirien du gouvernement actuel, tous cités dans ce business illégale du bois qui a fait perdre à l'État Ivoirien plusieurs dizaines de milliards de FCFA. Des révélations à couper le souffle.

Le riche et sulfureux homme d'affaires Ibrahim Lakiss au coeur de la vente illégale du bois depuis des années.

Selon LSI Africa, Ibrahim Lakiss surnommé IB le milliardaire est l'homme au coeur de la vente illégale du bois. Il était '' fort '' dans le système, il tutoie les ministres et autorités à divers niveaux dans le pays, et se disait '' protégé par la République ''. Il a été arrêté depuis le dimanche dernier à son domicile d'Abidjan.

Le carnet de notes qui a tout révéler

Un document anodin au départ, retrouvé dans les affaires d'un des cerveaux du système arrêté à l'aéroport d'Abidjan: c'est lui l'intermédiaire officiel dans ce gros business ( dont l'identité n'a pas été cité par LSI Africa pour protéger sa source ). Le carnet a suscité la colère et l'indignation au palais présidentiel. C'était en réalité le carnet des commissions, qui servait de comptabilité pour rémunérer chaque maillon du système après une opération. C'est ce carnet qui a permis de mettre la main sur Ibrahim Lakiss. C'est ce carnet qui a cité plusieurs officiers ivoiriens des eaux et forêts, et du service du renseignements militaire et même celui du ministre des eaux et forêts Alain Richard Donwahi.

Un business bien rodé et sécurisé par les moyens de l'État

Un acheteur chinois arrêté après plusieurs signalement d'activités illégales, a été libéré par des officiers ivoiriens. Il s'agit du colonel de Gendarmerie Hugues Anoma des renseignements militaires , le colonel Grumman, commandant de l'unité de lutte contre la grande criminalité. Ceux-ci ont reçu la somme de 80 000 000 Fcfa du Chinois en contrepartie de sa libération.

Le Lieutenant colonel Kader Coulibaly à la tête de la BSSI, homme de confiance du Ministre Donwahi a été plusieurs fois cité. Quant au Ministre Alain Richard Donwahi lui-même, pour l'heure, les membres du parti au pouvoir dont il fait partie attendent la conclusion des différentes enquêtes pour mesurer le niveau de son implication avant de se prononcer.

Comme on le dit sur les bords de la lagune ébrié, '' chaque jour qu'on dort et qu'on se réveille, il y'a de nouveaux dossiers ''. Les ivoiriens attendent de savoir la suite de cet autre dossier.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

LSI Africa

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires