Sign in
Download Opera News App

 

 

À ses bureaux de Cocody-Attoban hier: les Fédéraux donnent 200 000 F à Gbagbo pour son "Yako"

Le Président Laurent Gbagbo bénéficie du total soutien de la base pour son projet de création d'un nouveau parti politique.

Les Secrétaires Généraux des Fédérations du FPI-GOR partagent les difficultés et peines du Président Laurent GBAGBO. Ils l'ont solennellement exprimé hier mercredi 18 Août 2021 à la grande rencontre d'échanges qu'ils ont eu avec lui à Cocody-Attoban. Ces responsables locaux de ce qu'on qualifie encore de FPI pro Gbagbo lui ont fait don de 200 000 FCFA et d'une bouteille de liqueur pour "essuyer ses larmes", comme on le dit trivialement en Côted'Ivoire.

C'est la camarade Gisèle Yapi AKO, Secrétaire Générale de la Fédération de Yakassé-Attobrou (région de la Mé, Adzopé) qui a remis le symbolique geste au Président Laurent GBAGBO au nom de l’ensemble des fédéraux.

Les responsables locaux du parti traduisaient ainsi leur compassion au Président Laurent GBAGBO pour toutes "les souffrances endurées pour l’intérêt du Parti et du pays", comme mentionné dans le communiqué sanctionnant la rencontre et signé de Justin Koné Katinan, son porte-parole.

Laurent GBAGBO a perdu sa mère, la matriarche Gado Marguerite, et de nombreux camarades pendant son séjour carcéral à la Haye et même bien avant. Citons entre autres Sangaré Aboudramane, Paul-Antoine Bohoun Bouabré, Désiré Tagro, Mahan Gahé Basile, Sansan Kouao, Ben Soumahoro, Pol Dokoui... Un geste fièrement accepté par le Président Laurent Gbagbo.

180 Fédéraux venus de tout le pays ont répondu présents sur les 189 attendus. Ensemble, ils ont réaffirmé leur totale adhésion au projet de création d'un nouveau parti politique. Ils se sont dits prêts à investir le terrain pour l'atteinte de l'objectif principal et commun qui est le retour au pouvoir d'État. Et sa gestion dans l'intérêt supérieur de tous les Ivoiriens.

Patrick Russel

Content created and supplied by: Patrick_Russel (via Opera News )

fpi pro gbagbo laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires