Sign in
Download Opera News App

 

 

Lutte contre la contrefaçon : signature de convention entre la HABG et le CNCL

Brou Michel Gabriel N’zi, président du Conseil d’orientation du CNLC et N’Golo Coulibaly, président de la HABG

La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) et le Comité National de Lutte contre la Contrefaçon (CNLC) ont procédé ce lundi 16 janvier 2023 à la signature d’un accord de coopération sous la tutelle respective du ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME Souleymane Diarrassouba et du ministre de la Culture et de la Francophonie Françoise Remarck.  

 

Cette coopération s’inscrit dans le cadre de l’application de l’article 4 alinéa 2 point 18 de l’ordonnance n°2013-661 du 20 septembre 2013 fixant les attributions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, qui dispose que la HABG est chargée de veiller au renforcement de la coordination intersectorielle et au développement de la coopération avec les organes qui participent à la lutte contre la corruption, tant au niveau national qu’au niveau international.

Selon N’Golo Coulibaly, président de la HABG, cet accord administratif, vise à mettre en place un mécanisme de coopération stratégique pour la coordination des actions en faveur de la lutte contre la corruption, les infractions assimilées et la contrefaçon. A l’en croire, cette convention matérialise la volonté des deux institutions à œuvrer à contribuer plus efficacement à renforcer leurs capacités opérationnelles respectives. Brou Michel Gabriel N’zi, président du Conseil d’orientation du CNLC rappelle l’engagement de cette institution à mener cette lutte au quotidien conformément à ses missions en comptant sur la participation de tous.

Les ministres Françoise Remarck et Souleymane Diarrassouba se sont réjouit de cette initiative des deux institutions de travailler en synergie. De façon spécifique, Françoise Remarck entend combattre ces pratiques illicites qui freinent la propriété littéraire et artistique non sans menacer les modèles économiques et la politique culturel. A ce prix, dit-elle, l’investissement dans les arts et la culture pourront contribuer à la création de l’emploi.

Pour rappel, la HABG a pour mission de mener des investigations sur les pratiques de corruption, identifier les auteurs présumés et leurs complices et engager des poursuites. Le comité national de lutte contre la contrefaçon a pour mission d’entreprendre des actions préventives afin d’empêcher l’introduction sur le territoire national de marchandises pirates ou de contrefaçon.

S_Carmone

 

 

 

 

 

 

 

 

Content created and supplied by: S_carmone (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires