Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Pr Ouattara froisse la décision de la Cour Africaine des Droits de l'Homme, à qui la victoire ?

Dans une déclaration officielle le Président Alassane OUATTARA a froissé la décision de la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples.

Ce qui reviendrait à dire que nous sommes en plein dans une mésentente diplomatique entre l'État de Côte d'Ivoire et cette Cour Africaine, et cela nous pousse à nous interroger sur la suite des événements et la probable victorieuse entre ces deux entités.

Le Président de la République de Côte d'Ivoire SEM Alassane OUATTARA depuis la clôture de sa visite officielle d'État dans la région de la Marahoué donne de la voix suite à une déclaration de la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP).

En clair, dans l'une de ses déclarations parue depuis maintenant 24 heures, la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples a fait une injonction à l'État de Côte d'Ivoire en lui demandant de remettre la casier judiciaire de l'ancien président Laurent Gbagbo à zéro et de veiller à son inscription sur la liste électorale de la présidentielle d'octobre prochain.

À ces deux préoccupations, le Président Alassane OUATTARA, garant moral de l'État de Côte d'Ivoire a donné de la voix en répondant qu'il n'appliquera et n'a même pas l'intention d'appliquer cette décision de la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples. Poursuivant son propos, il a souligné que cette déclaration de la Cour Africaine est nulle et de nul effet.

Source: Le Président Alassane OUATTARA depuis la Région de la Marahoué

Content created and supplied by: RichardToty (via Opera News )

Cour Africaine Droits de l'Homme et des Peuples Président Alassane OUATTARA État de Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires