Sign in
Download Opera News App

 

 

Cocody sous surveillance ? Le ministre Sidiki Diakité annule une décision de la mairie de Cocody.

La crise entre le pouvoir ivoirien et l'opposition semble se déporter aux collectivités territoriales.

La commune de Cocody, dans le district d'Abidjan, dirigée par Jean-Marc YACÉ, un élu du PDCI-RDA, parti de l'opposition, aurait pris un arrêté municipal à la date du 28 août, portant fermeture temporaire à la circulation d'une voie communale. Consécutivement à cette décision municipale, le ministère de l'administration du territoire et de la décentralisation, à travers le Ministre Sidiki DIAKITÉ, a pris un un arrêté ministériel, dont nous avons copie, annulant l'arrêté municipal, qui aurait été signé par le premier adjoint au maire de la commune de Cocody. Ci-dessous l'arrêté du ministériel signé par M. Sidiki DIAKITÉ.

A la lecture de cet arrêté, l'on pourrait se demander, en quoi la fermeture temporaire d'une voie communale sous-entend des manifestations ou marches sur la voie publique ? Cela n'est-il pas une mesure visant à surveiller voire protéger des sites stratégiques telle que la RTI ?

Pour rappel, le gouvernement ivoirien avait décidé de la suspension des manifestations sur la voie publique jusqu'au 15 septembre 2020.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

Cocody Sidiki DIAKITÉ Sidiki Diakité

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires