Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour de Charles Blé Goudé : quand la délivrance d’un passeport devient un évènement

Après sept (7) années passées à la Cour pénale internationale (CPI), Charles Blé Goudé attend encore cinq mois pour la délivrance de son passeport ordinaire bien que acquitté par la juridiction internationale. Que cache cette lenteur des autorités ivoiriennes à délivrer un passeport ordinaire ?

Un poids deux mesures ou une violation de l’article 12 de la Constitution ivoirienne selon laquelle aucun ivoirien ne peut être contraint à l'exil ? Il n’est point erroné de voir cela en cette lenteur apparemment volontaire dans la délivrance du passeport de l’ex-ministre de la jeunesse de Laurent Gbagbo.

Le contraste est éloquent car Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo ont été acquittés tous les deux le 31 mars dernier. Une semaine plus tard, le 7 avril, Alassane Ouattara a donné son feu vert pour le retour de son grand rival Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Le statut d’ex-président de la République justifie-t-il la délivrance de deux passeports (un passeport ordinaire et un passeport diplomatique) ainsi que son retour en terres ivoiriennes le 17 juin dernier ? Les velléités de candidature de Charles Blé Goudé expliquent-elles une réticence du régime Ouattara ? 

En somme, cette lenteur administrative jette l’opprobre sur le régime d’Abidjan. La contradiction, l'équité, la morale et les valeurs universelles participent à l’avancée d’une nation. Les petits calculs de politiques ne concourent qu’à la déliquescence d'une société.

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

charles délivrance passeport évènement

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires