Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali : L'histoire de Mansa Moussa l'un des rois les plus riches du monde

Mansa Moussa ou Kankou Moussa est né en 1280 et Mansa signifie "sultan ou roi" dans sa langue maternelle qui est le mandingue parlée dans la région de l’Afrique de l’Ouest. Il accéda au trône en 1312 et, au cours de ses 25 années de règne, le royaume du Mali s’étendit massivement aux nations actuelles que sont le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Guinée et la Côte d’Ivoire.

Certains historiens pensent que sa fortune ajustée en fonction de l’inflation, s’élève aujourd’hui à environ 400 milliards de dollars.

Son histoire a été documenté par plusieurs historiens célèbres, tels que Ibn Khaldoun, Ibn Fazlullah al Omari, Abdullah es Sa’di. Ibn Battuta a également écrit à son sujet lors de sa visite au Mali en 1352. Tous ces historiens accordent une importance particulière à Mansa Moussa et à son célèbre pèlerinage du Hadj.

Le pèlerinage à la Mecque également connu sous le nom de Hajj est l’un des cinq principaux piliers de l’islam et Moussa a décidé de s’embarquer pour le Hajj en 1324-1325. Mais, ce n’était pas comme tout autre voyage . Moussa a littéralement pavé son chemin vers la Mecque avec de l’or et a mis son royaume sur la carte.

Moussa a délégué son fils Mohammad dans sa capitale, Niani, située sur le cours supérieur du Niger à Walata (Mauritanie). Et a commencé son voyage à La Mecque accompagné de 60 000 personnes et de milliers de ses serviteurs personnels, ainsi que ceux de sa femme. Ses bagages comprenaient des milliers de kilogrammes d’or (deux sources prétendent deux tonnes, d’autres 20 tonnes) transportés par des chameaux, des mulets et des éléphants. Sa caravane s’étendait à perte de vue et il a été affirmé qu’il fallait une journée entière à la caravane pour passer.

Moussa était célèbre pour sa générosité et sa piété. Il construisait une mosquée tous les vendredis au cours de son séjour et a donné tellement d’or qu’il a déstabilisé l’économie de certaines parties de la région pendant douze ans, tout en réduisant la valeur de l’or.

Au cours de ses voyages, Moussa a rencontré Al Malik al Nasir au Caire, l’un des plus célèbres sultans mamelouks. Lorsqu’il est entré en présence d’Al Malik, on lui a demandé de plier le genou dans le cadre du protocole, mais il a refusé, affirmant qu’il ne ferait que ramper et plier le genou pour Allah (Dieu).

Moussa a ajouté qu’il était là juste pour le Hajj et qu’il ne voulait pas parler de politique. Ensuite, il a donné une grande quantité d’or au trésor mamelouk. Le sultan de Mamelouk répondit de la même manière en lui laissant un palais.

Pendant le séjour de Moussa, les membres de sa caravane ont dynamisé le marché local en achetant d’énormes quantités, payant au moins cinq dinars pour quelque chose valant un dinar. En fait, les dépenses de Moussa et de sa caravane ont provoqué une baisse de la valeur de la monnaie telle que le marché n’a pu complètement se rétablir qu’après 12 ans .

L’historien al Umari qui s’est rendu au Caire douze ans après la visite de Moussa a découvert que les habitants de cette ville, dont la population était estimée à un million d’habitants, chantaient toujours les louanges du dirigeant malien. L’historien a indiqué que Moussa « inondait le Caire de sa gentillesse ».

Les commerçants vénitiens qui se trouvaient au Caire à l’époque ont déclaré que le royaume du Mali était devenu l’un des lieux les plus importants en termes de commerce.

Moussa a fait son pèlerinage à la Mecque et a fait don d’énormes quantités d’or à La Mecque et à Médine. Il a rencontré des descendants du prophète Mahomet et leur donna des terres et des maisons et persuada même quelques-uns d’entre eux de rentrer au Mali avec lui.

Certains disent qu’il a ramené des artistes et des érudits pour aider à développer l’empire du Mali.

Il est resté dans le Hejaz, dans l’actuelle Arabie saoudite, pendant trois mois et lors de son retour, sa caravane a été attaquée par des bédouins. À son arrivée au Caire, il a de nouveau rencontré le sultan de Mamluk et lui a demandé d’emprunter de l’argent auprès de commerçants égyptiens.

De retour à Tombouctou, il construisit la Grande Mosquée Djingareyber et créa une université attirant des étudiants et des universitaires du monde musulman, faisant du Mali un centre de connaissance en Afrique.

Moussa a essayé de faire revivre les mouvements scientifiques dans son pays et a envoyé des érudits au Maroc.

Il voulait retourner à la Mecque après avoir abdiqué le trône à son fils Mega, mais il est décédé . Après sa mort, le royaume du Mali a commencé à décliner.

Son portrait, dessiné par Angeline Dulcert en 1339, deux ans après sa mort, était visible sur une carte montrant également le Mali. Les cartographes européens ont commencé à mettre de plus en plus le Mali sur des cartes en raison de la renommée que Moussa a apportée au royaume...

Content created and supplied by: Petitpimentwemedia (via Opera News )

kankou moussa mali mansa moussa niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires