Sign in
Download Opera News App

 

 

Niger/Mahamadou Issoufou : « Des chefs d'Etat m'ont conseillé de briguer un troisième mandat »

Au Niger, le président Mohamed Bazoum a succédé à un homme dont le nom reste gravé dans l’annuaire des chefs d’Etat ayant au centre de leur gestion du pouvoir un profond respect envers la démocratie. Auteur de la première transition démocratique entre deux présidents élus du Niger, Mahamadou Issoufou révèle qu’il y a eu des tractations dans les coulisses afin qu’il reste au pouvoir encore pour un mandat.


A l’Opinion, Mahamadou Issoufou a assuré que certains dirigeants africains l'ont conseillé de briguer un troisième mandat. « Des chefs d'État m'ont conseillé de rester (...) Des partisans m'ont aussi demandé de faire un troisième mandat en organisant des manifestations. Ils ont été Interpellés par la police », a confié l'ex-président de 69 ans.


Face à ces appels à séjourner encire quelques années au sommet de l’Etat, Mahamadou Issoufou a plutôt choisi la voie de la raison et du sens de la démocratie. Au nom du respect qu’il éprouve à l’égard de la constitution de son pays, il a laissé place pacifiquement à son protégé Mohamed Bazoum. « En tant que chef de l'Etat, j'ai essayé de respecter la constitution. Mon comportement est lié à mes convictions. L'Afrique n'a pas besoin d'homme providentiel », a-t-t-il ajouté.

Content created and supplied by: jeuneinfo (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires