Sign in
Download Opera News App

 

 

Yamoussoukro : les deux hommes forts du Parlement ivoirien au caveau d’Houphouët-Boigny

Le Président de la deuxième Chambre du parlement ivoirien, Jeannot Ahoussou-Kouadio, du Sénat, a reçu, ce mercredi 28 septembre 2022, pour une séance de travail, le Président de la chambre basse, Adama Bictogo. Avant la séance de travail à proprement parlé entre les deux Chambres, les deux présidents, accompagnée d’une forte délégation, sont allés confier au premier Président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny, fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, la mission a eux confié par le Président de la République, Alassane Ouattara.

« Au commencement, la Côte d’Ivoire était Houphouët-Boigny ; au commencement était le député Houphouët-Boigny ; au commencement c’était la paix en Côte d’Ivoire ; nous sommes venus donc solliciter des bénédictions, puisque nous croyons tous qu’il y a une vie au-delà, du Président Félix Houphouët-Boigny, pour pouvoir accomplir cette lourde et belle mission que le Président Alassane Ouattara, a bien voulu nous confier. Nous sommes venus solliciter la protection, la main bien heureuse du Président Félix Houphouët-Boigny pour continuer à bâtir la Côte d’Ivoire dans ce concert des nations. Ce sont ces prières que nous venons de formuler sur la tombe du Président Félix Houphouët-Boigny… », a fait savoir Jeannot Ahoussou-Kouadio, patron du Sénat.

A sa suite, l’hôte du jour, Adama Bictogo, qui a formulé des prières pour que la Côte d’Ivoire retrouve toute sa plénitude sous l’égide de la paix et la cohésion entre tous les ivoiriens, s’est penché sur un fait historique « Vous savez j’ai eu la chance d’être reçu la semaine dernière par la Présidente de l’Assemblée nationale de France mais le moment le plus fort c’est lorsque je suis allé voir la Constitution française graver dans les murs et que j’ai vu la signature du Président Félix Houphouët-Boigny le 4 octobre 1958 ; grande était notre fierté la délégation ivoirienne, que notre père de la nation. Félix Houphouët-Boigny avait sa signature, il faisait partie de ceux qui ont conçu la Constitution française. L’information doit être enseignée à nos enfants, il faut que toutes les générations ivoiriennes, il faut que tout le peuple de Côte d’Ivoire sache ce que le Président Félix Houphouët-Boigny a pu faire pour la Côte d’Ivoire mais pour le monde entier à travers cette signature indélébile qui restera. J’ai souhaité que l’Assemblée nationale nous donne cette Constitution originale. Donc c’est une démarche qui est faite pour que nous puissions la remettre à la famille du Président Félix Houphouët-Boigny, parce que cela fait partie des mémoires… », a-t-il émis comme vœu avant de donner le sens de sa présence à Yamoussoukro « Aujourd’hui, comme le disait le Président du Sénat, le Président Alassane Ouattara, dont il est l’un des fils, nous a mis en mission.

Mais aujourd’hui nous sommes venus conformément à nos engagements, le Président du Sénat et moi, de mettre en place une dynamique intelligente, de relations intelligentes entre nos deux chambres. Parce que nos deux Chambres répondent aux principes qui ont fondé la Constitution de 2016 et ces deux Chambres aujourd’hui sont complémentaires. Ce n’est pas une uniformisation mais souvent nous devons avoir une harmonisation. Le Sénat est dans son rôle de deuxième lecture, nous, dans un rôle de première lecture. Mais nous ne pouvions pas commencer nos travaux sans venir prendre la bénédiction du père fondateur et donc c’est pour cela que nous sommes ici, je voudrais remercier le Ministre, Gouverneur Augustin Thiam, de nous avoir permis d’être ici aujourd’hui. Vous voyez toute cette forte délégation, nous sortons du caveau et quand vous regardez les visages il y a encore l’émotion qui domine l’expression. Mais le sens de la responsabilité commande que l’émotion soit contenue pour mettre en avant la feuille de route que le Président Alassane a bien définie, sous la protection du père fondateur, le Président Félix Houphouët-Boigny… », a-t-il déclaré à sa sortie de caveau.

Notons qu’un entretien d’une quinzaine de minutes entre les deux hommes forts du Parlement ivoirien a eu lieu au siège du Sénat, avant la visite au caveau des Boigny.

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

adama bictogo alassane ouattara houphouët-boigny jeannot ahoussou-kouadio yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires